Menu global

Expertise horticole du Jardin botanique

Français
Jardin du ruisseau fleuri et étang
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Cultiver dans un même lieu des plantes provenant de partout sur la planète représente un défi de taille! C'est pourtant le tour de force que réussit jour après jour le Jardin botanique de Montréal grâce à l'expertise des employés spécialisés de sa division Horticulture et collections.

Objectifs de la division Horticulture et collections

  • Assurer la préservation des collections et leur bonification
  • Mettre en valeur auprès du public les diverses collections et les jardins
  • Mettre en œuvre des programmes de développement durable
  • Travailler en partenariat avec d’autres institutions et sociétés amies
  • Diffuser l’expertise en horticulture ornementale

Chaque horticulteur spécialisé doit veiller à l'amélioration constante de sa collection ou de son jardin, tout en collaborant à la tenue des inventaires ainsi qu’à l'étiquetage. Il doit mettre en valeur les plantes en les exposant selon les critères techniques, esthétiques et éducatifs les plus innovateurs.

Les jardins extérieurs et les serres d’exposition doivent souvent recréer les conditions de sol et d'environnement propres aux milieux d'origine des différentes espèces. Les végétaux doivent ensuite être agencés en respectant le thème et le style de chaque jardin.

Quelques chiffres

Avec l'aide des botanistes et des assistants-botanistes, les horticulteurs spécialisés veillent sur:

  • 22 000 taxons dont 920 espèces menacées;
  • Plus d'une vingtaine de jardins ainsi qu’un arboretum, le tout réparti sur une superficie de 75 hectares;
  • 9 collections spécifiques;
  • 52 serres, dont 10 serres d’exposition accessibles au public, abritant 6 600 taxons.

Un travail d'équipe

Chaque jardin et chaque collection est sous la responsabilité d’un horticulteur spécialisé, souvent secondé dans son travail par un ou plusieurs jardiniers, selon les besoins saisonniers. Une équipe d'horticulteurs spécialisés en propagation, phytoprotection et irrigation est également disponible pour l'appuyer.

En haute saison, plus d’une centaine de personnes œuvrent à l’entretien horticole des jardins et des serres. Les chefs de division et de section et 5 contremaîtres en horticulture supervisent donc une équipe constituée de 35 horticulteurs spécialisés, 12 horticulteurs-chauffeurs, 2 élagueurs, 72 jardiniers et 3 aide-jardiniers. Cinq opérateurs-chauffeurs et 2 surveillants de serres complètent ce plus grand rassemblement de main-d’œuvre qualifiée en horticulture au Canada.

École des métiers de l'horticulture de Montréal

Commission scolaire de Montréal (CSDM)

Fleuristerie, horticulture, aménagement paysager... à l’École des métiers de l’horticulture, les champs de spécialisation sont diversifiés. Outre les enseignants, plusieurs spécialistes du Jardin botanique de Montréal y enseignent des disciplines directement reliées à leurs domaines d'activité professionnelle. Les élèves qui choisissent les formations d’horticulture, de fleuristerie ou d’aménagement paysager travaillent de près à cultiver la nature, à apprivoiser le paysage pour l’aménager harmonieusement et embellir notre milieu environnant. Ce sont des artistes de la nature qui mettent tout leur savoir-faire au service d’un idéal de beauté, toujours dans le respect de l’environnement. Le domaine de l’horticulture regorge d'une richesse exceptionnelle qui ne demande qu’à être explorée.

Quatre programmes sont offerts par l'École des métiers de l'horticulture de Montréal, soit:

  • Le D.E.P. (Diplôme d'études professionnelles) en Horticulture et jardinerie (1 335 heures)
  • L'A.S.P. Spécialités en horticulture (450 heures)
  • Le D.E.P. en Réalisation d'aménagements paysagers (1 035 heures)
  • Le D.E.P. en Fleuristerie (1035 heures)

Pour plus d'information :

Téléphone : 514 596-4600

Saviez-vous que...

Le Jardin botanique de Montréal est une institution d’envergure internationale. Il se classe parmi les quatre plus grands jardins botaniques au monde avec le Jardin botanique de Kew en Angleterre, le Jardin botanique de Berlin en Allemagne et celui de New York aux États-Unis. Le Jardin botanique de Kew occupe sans conteste le premier rang de ces grands jardins. Pour les trois autres, il est difficile d’établir une classification précise. Ces jardins possèdent tous de vastes collections végétales et sont impliqués à divers niveaux dans la conservation, l’éducation et la recherche. Ils ont des superficies variant de 40 à 123 hectares.

Voir aussi

Add this

Partager cette page