Menu global

Carnet horticole et botanique

Fertilisation des annuelles

Français
Coréopsis élégant (Coreopsis tinctoria 'Seashells')
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Annuelles cultivées en pleine terre

Avant d'effectuer la plantation des annuelles, il convient d'amender le sol avec du compost ou du fumier composté. Un engrais naturel à dégagement lent peut également être incorporé au sol.

Une fois les plantes bien établies, il est possible d'utiliser des engrais naturels comme les algues liquides, les émulsions de poissons, le fumier de poulet, etc., conformément aux recommandations du fabricant. Ces engrais peuvent être utilisés à quelques reprises au cours de la saison pour, combler les besoins des plantes plus gourmandes, stimuler la croissance et la floraison des végétaux ou corriger un problème ponctuel (manque de vigueur, carence, etc.).

Annuelles cultivées en contenant

Les végétaux cultivés en contenant sont généralement plus exigeants en engrais, car ils ont accès à une réserve nutritive limitée et les pertes d'éléments nutritifs par lessivage sont plus élevées.

Lors de la préparation des pots et des boîtes à fleurs, il est recommandé d'utiliser un terreau spécialement conçu pour la culture en contenants qui renferme du compost. Un engrais naturel à dégagement lent peut être ajouté au terreau s’il n’en contient pas. De façon générale, les plantes peu gourmandes verront ainsi leurs besoins comblés pour l’été. Celles qui sont plus exigeantes en engrais bénéficieront de fertilisations d’appoint au cours de la saison. Des engrais naturels (algues liquides, émulsions de poissons, fumier de poulet, etc.) pourront alors être appliqués à quelques reprises, selon les recommandations du fabricant.

Attention! Les annuelles n'ont pas toutes besoin d'être fertilisées. Certaines, comme les cosmos, les capucines, les pourpiers et les soucis ont une meilleure floraison lorsqu'elles sont cultivées dans un sol pauvre.

Add this

Partager cette page