Menu global

Carnet horticole et botanique

Floraison et arrosage

Français
Orchidée.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

La floraison

Le développement des pièces florales s’amorce lorsque la plante est suffisamment mature et que les conditions extérieures sont propices. L’initiation florale est régie par une combinaison de stimuli extérieurs complexe et spécifique au milieu d’origine de chaque espèce d’orchidée.

Certaines ont besoin d’une période de sécheresse tandis que d’autres réagissent à la longueur du jour ou aux variations saisonnières de température et d’humidité. En culture, on tente de recréer les particularités du milieu naturel d'origine en modulant les facteurs qui influencent la croissance et la floraison.

L'arrosage

Il est préférable d’arroser le matin avec de l’eau tiède non chlorée. On doit laisser reposer l’eau pendant une journée pour laisser le chlore s’évaporer. On peut aussi vaporiser légèrement les feuilles et les racines qui se trouvent hors du pot.

La fréquence des arrosages doit être adaptée aux différents genres d’orchidées, à leur stade de développement (plantule ou plante mature), à la saison (repos, croissance, floraison) ainsi qu’aux conditions de croissance (substrat, lumière, température, humidité atmosphérique)

Les orchidées sympodiales munies de pseudobulbes (Cattleya, Cymbidium) sont adaptées à des cycles d’humidité et de sécheresse quotidiens et saisonniers dans leur milieu naturel. En toute saison, il faut laisser le substrat sécher complètement entre les arrosages. Cependant, il faut leur offrir un bon taux d’humidité atmosphérique. Durant l’été, il faut arroser plus fréquemment. Les orchidées montées sur plaques exigent alors jusqu’à deux arrosages quotidiens.

Les orchidées monopodiales sans pseudobulbes doivent être arrosées régulièrement tout au long de l’année. Pour les Phalaenopsis et les Paphiopedilum, on veillera à laisser sécher le substrat de moitié avant d’arroser à nouveau. Pour les Vanda, il faut attendre que le substrat soit complètement sec tout en gardant un taux d’humidité élevé autour de la plante. En période de croissance. Il faut vaporiser le feuillage fréquemment ou installer un humidificateur.

Add this

Partager cette page