Menu global

Historique du Jardin botanique

Français
Le petit pavillon administratif (avant-corps de l'actuel bâtiment administratif) a été construit en 1932
Credit: Jardin botanique de Montréal (Frère Marie-Victorin)

La naissance d'un grand jardin

L'idée de doter Montréal d'un jardin botanique d'envergure flottait déjà dans l'air au milieu du 19e siècle, mais il aura fallu attendre les années 1920 pour qu'elle vienne éclore dans l'esprit d'un jeune professeur de botanique, le frère Marie-Victorin.

Ballotté par les vents de la Grande Dépression, des élections municipales et de la Seconde Guerre mondiale, le projet réussit malgré tout à prendre racine et à se développer, nourri par la passion du frère Marie-Victorin et de celui qui deviendra le chef horticulteur du jardin, Henry Teuscher. Leur labeur se concrétise au fil des années avec la fondation officielle du jardin (1931), l'érection du bâtiment administratif et l'aménagement de jardins d'accueil (1936 à 1939) et la construction de serres d'exposition (inaugurées en 1956).

La conjoncture économique et l'intérêt naissant pour l'environnement aidant, le Jardin botanique de Montréal prend son véritable essor dans les années 1970. Les activités de recherche recommencent et le succès des Floralies internationales de 1980 provoque une véritable ouverture sur le monde. Rénovation des serres, nouvelles installations, coopération accrue avec l'Université de Montréal, création de sociétés et d'amicales, élaboration d'un programme de formation professionnelle en horticulture ornementale: le bilan de ces années est impressionnant.

Cette période voit le Jardin botanique s'élever au rang qui est aujourd'hui le sien parmi les grands jardins du monde grâce à la réalisation de projets d'envergure: l'Arboretum, la Roseraie, le Jardin japonais, l'Insectarium et le Jardin de Chine. Depuis, le rythme de croissance n'a pas ralenti ainsi qu'en témoignent le nouveau complexe d'accueil, la serre d'accueil Molson, la Maison de l'arbre et le Jardin des Premières-Nations, tous inaugurés après 1995.

Des figures marquantes

Si l'on sait que l'existence du Jardin botanique de Montréal est le fruit de l'acharnement du frère Marie-Victorin, on oublie parfois que c'est la vision d'Henry Teuscher qui a présidé à son agencement physique. Ces deux partenaires indéfectibles ont partagé les joies et les vicissitudes de la création du Jardin botanique.

Dans la lignée du frère Marie-Victorin et d’Henry Teuscher, le Jardin botanique a perdu en 2010, l’un de ses grands collaborateurs et figure marquante de l’institution, André Bouchard.

Lectures recommandées

Bouchard, André, (with) Francine Hoffman, 1998. Le Jardin botanique de Montréal : Esquisse d'une histoire. Fides, Montréal, 111 p. 
Disponible pour consultation à la bibliothèque du Jardin botanique de Montréal.

Teuscher, Henry, 1940. Programme d'un jardin botanique idéal. Jardin botanique de Montréal, Montréal. 33 p. (Mémoires du Jardin botanique de Montréal, no 1 - édition française)

Add this

Partager cette page