Menu global

Carnet horticole et botanique

Hortensia (Hydrangea macrophylla)

Français
Hydrangea macrophylla.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Des hydrangées colorées mais peu rustiques!

L' Hydrangea macrophylla ou hortensia est l'espèce la plus couramment cultivée comme potée fleurie pour Pâques ou la fête des Mères.

Culture des hortensias à l'intérieur

Si vous pensiez conserver votre hortensia dans la maison, sachez qu'il ne survivra pas longtemps, car il résiste très mal à la chaleur et à la sécheresse. Il doit donc être placé dans une pièce fraîche, loin des calorifères, et être arrosé abondamment. Il nécessite beaucoup de lumière sans une exposition directe au soleil. Plus la température est fraîche, plus la période de floraison durera longtemps : sous 16°C, environ 8 semaines et moins d'un mois à la température normale de la pièce. La température optimale se situe entre 18 °C le jour et 15 °C la nuit. Durant sa période de croissance active, soit d'avril à septembre, il est très avide d'engrais. Tant qu'il est dans son pot à l'intérieur, nous recommandons d'appliquer aux deux semaines un fertilisant équilibré (ex : 20-20-20).

Rusticité des hortensias

Sous notre climat, l'Hydrangea macrophylla est de faible rusticité. Bien que les racines survivent aisément en zone 5, les tiges et les bourgeons floraux sont sensibles au gel (zone 6), particulièrement lors d’un hiver froid sans neige. Il faut donc choisir un site abrité du vent hivernal où la neige s'accumule, mais ne fond pas trop rapidement au printemps (côté est ou nord de la fondation). Une protection hivernale est également requise.

Si vous jardinez en zone 5, pourquoi ne pas tenter l'expérience chez vous? Lorsque la floraison de votre hortensia est terminée, taillez-le en ne laissant que deux paires de feuilles par tige. Le même printemps, dès que la terre est réchauffée, plantez-le au jardin dans un endroit mi-ombragé ou ensoleillé (évitez toutefois les emplacements très chauds). L’année de la plantation, amendez le sol avec du compost et arrosez régulièrement pour favoriser l’établissement des racines. Par la suite, il vous suffit d’arroser en période de sécheresse et d’ajouter une couche de compost annuellement. Appliquez un paillis organique pour conserver l'humidité du sol en été et protéger les racines en hiver.

Add this

Partager cette page