Menu global

Carnet horticole et botanique

Humidité relative, fertilisation et hampe florale

Français
Dendrobium kingianum.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

L'humidité relative

L'humidité relative est un autre facteur important influençant la croissance des orchidées. Celles-ci requièrent habituellement une humidité relative assez élevée.

Les conditions idéales d'humidité relative ne sont pas toujours rencontrées à l'intérieur, particulièrement en hiver.

Pour augmenter l'humidité relative autour des plantes, on peut installer une soucoupe avec du gravier et au fond de laquelle on maintient de l'eau. On dépose alors la potée sur le gravier en s'assurant que le fond du pot ne soit pas directement en contact avec l'eau auquel cas il y aurait risque de pourriture racinaire. On peut également opter pour l'humidificateur qui donne d'excellents résultats.

Pourcentage d'humidité relative
Saison % HR
Jour Nuit
Été 70 % 40 %
Hiver 50 % 30 %

 

La fertilisation

La fertilisation est nécessaire uniquement lorsque les plantes sont en croissance active jusqu’au début de la floraison, soit approximativement du mois de février à la fin du mois d’octobre.

Les orchidées croissent lentement et apprécient les engrais peu concentrés de façon régulière. Pour éviter de brûler les racines, les engrais chimiques doivent être dilués au quart ou à la moitié de la dose recommandée. Les engrais naturels n'ont pas besoin d'être dilués. Au besoin, on peut faire un lessivage à l’eau claire pour éliminer les dépôts de sel.

Durant la période de croissance végétative jusqu'au début de l’initiation florale (de février à la mi-août), choisissez un engrais riche en azote (ratio NPK : 2-1-1).

Durant la période d'initiation florale (de la mi-août à la fin d’octobre), optez pour un engrais riche en phosphore (ratio NPK : 1-2-1) en alternance avec un engrais équilibré (ratio NPK : 1-1-1).

Lorsque la hampe florale apparaît, une fertilisation mensuelle avec un engrais équilibré (ratio NPK : 1-1-1) est suffisante. À l’ouverture des boutons, cessez la fertilisation pour prolonger la vie des fleurs. Un arrosage à l’eau claire suffit jusqu’à la reprise de la croissance végétative au printemps.

La hampe florale

Après la floraison, les hampes florales des orchidées doivent être coupées jusqu'à leur base.

Seule exception, les Phalaenopsis peuvent bénéficier d'une seconde floraison en coupant la hampe sous les fleurs fanées et au-dessus d'un bourgeon latent (voir le schéma). Ne pas répéter pour ne pas affaiblir la plante.

Hampe florale

Add this

Partager cette page