Menu global

Carnet horticole et botanique

Humidité, température et arrosage

Français
Gouttes d'eau sur une orchidée.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

L'humidité de l'air

La majorité des plantes se développent mieux lorsque le taux d'humidité relative est supérieur à 50 %. Si plusieurs plantes tolèrent des taux plus faibles, seules celles des régions arides supportent des taux inférieurs à 25 %.

Les problèmes apparaissent généralement en hiver lorsque l'air surchauffé de la maison devient trop sec. L'usage d'un humidificateur demeure la meilleure façon de lutter contre cette sécheresse. À défaut d'humidificateur, on peut regrouper les plantes sans qu'elles ne se touchent ou placer le pot sur une grande soucoupe remplie de gravier et d'eau. Il faut veiller à ce que la base du pot ne baigne pas dans l'eau, au risque de faire pourrir les racines. L'eau, en s'évaporant, crée ainsi un microclimat humide autour de la plante. Il est également possible de vaporiser de l'eau sur les feuilles.

La température de l'air

Il est préférable de respecter les besoins particuliers de chaque plante. Néanmoins, la plupart des plantes d'intérieur s'adaptent aux températures normales d'une pièce, surtout l'été lorsque les conditions de croissance sont optimales.

Faute de lumière, la majorité des plantes d'intérieur vivent au ralenti durant l'hiver. Il est donc souhaitable de maintenir des températures légèrement plus fraîches, d'éviter les sources de chaleur et de réduire la fréquence des arrosages pendant cette période de l'année. Les plantes qui ont besoin d'une période de repos durant l'hiver pourront être maintenues à des températures encore plus basses (13 à 15 °C).

Dans leur milieu naturel, la majorité des plantes subissent un écart de température entre le jour et la nuit. Il est bon d'abaisser la température de 3°C durant la nuit car trop de chaleur nocturne réduit la vigueur et la floraison de certaines plantes.

L'arrosage

La plupart des plantes ont besoin d'être arrosées lorsque le premier centimètre de sol est sec au toucher. Les plantes adaptées aux régions arides, telles que les cactus et les plantes grasses, supportent plus de sécheresse. Néanmoins, il est préférable de les arroser plus fréquemment durant l'été lorsque les conditions de croissance sont optimales.

Évitez les arrosages fréquents et superficiels. Arrosez toute la surface du sol jusqu'à ce que le surplus d'eau s'écoule par les trous de drainage, et enlevez l'eau excédentaire quelques minutes plus tard.

Utilisez de l'eau tiède car l'eau froide peut ralentir la croissance et tacher les feuilles de plusieurs plantes tropicales. Par ailleurs, certaines plantes sont sensibles au chlore contenu dans l'eau potable. Laissez par conséquent reposer l'eau pendant une journée avant de l'utiliser pour que le chlore puisse s'évaporer.