Menu global

Insectes et autres arthropodes

Coccinelle asiatique

Français
Harmonia axyridis

Groupe d'onglets

Description

La coccinelle asiatique mesure entre 4,8 et 7,5 mm de long. Ses élytres, qui recouvrent une paire d'ailes membraneuses, présentent une variété de coloration qui va de jaune à noir, en passant par l'orange et le rouge. On y trouve un nombre variable de points, allant de zéro à vingt. Au Canada, la forme orangée marquée de 19 points noirs domine.

Le pronotum, qui couvre la première partie du thorax, juste derrière la tête, porte deux faux yeux pâles en forme de ballon de football.

Cycle de vie

Au printemps, les adultes sortent de leur abri pour s'accoupler. Les œufs sont fixés sous des feuilles. Ils sont souvent pondus près d'une colonie de pucerons qui serviront de nourriture aux jeunes. Chaque femelle produit des centaines d'œufs. L'éclosion a lieu trois à cinq jours après la ponte. La larve ressemble à un minuscule crocodile, d'abord gris clair puis noir tacheté de jaune, orange ou rouge, orné d'épines et de tubercules. La larve mue trois fois en deux semaines. Arrivée à maturité, elle se fixe sous une feuille par le bout de son abdomen et se transforme en une nymphe immobile. La dernière mue, qui donne naissance à l'adulte, se produit environ une semaine plus tard. En octobre, les coccinelles se regroupent et cherchent un abri pour l'hiver.

On compte probablement deux générations par année au Québec, peut-être trois quand l'été est long et chaud.

Distribution géographique

La coccinelle asiatique est indigène, entre autres, au Japon, en Chine et en Corée.

En Amérique du Nord, la première introduction réussie de cet insecte a eu lieu en 1988 en Louisiane. Depuis, l'insecte s'est dispersé aux États-Unis et a gagné le Québec. Il s'est établi dans le sud de la province jusque dans les Hautes-Laurentides.

Consultez

Add this

Partager cette page