Menu global

Insectes et autres arthropodes

Papillon du céleri

Français
Papilio polyxenes asterius

Groupe d'onglets

Description

Ce papillon atteint de 9 à 10 cm d'envergure. Ses ailes noires portent deux rangées de taches jaunes en bordure. Les ailes postérieures sont marquées, sur la bordure inférieure, d'une tache orange à centre noir. Elles se terminent par une queue fine.

La femelle se distingue du mâle par son abdomen plus gros et par la présence d'une plus importante bande d'écailles bleues sur ses ailes postérieures. Ses deux bandes de taches jaunes sont plus discrètes que celles du mâle.

Cycle de vie

Au Canada, on compte deux générations de papillons du céleri par année. Après l'accouplement, la femelle dépose ses œufs sur la feuille d'une plante hôte. Une ponte peut compter de 200 à plus de 400 œufs.

Au bout de quelques jours, une petite chenille apparaît. Noire, avec une tache blanche en forme de selle sur son dos, elle ressemble à un excrément d'oiseau. Elle mue à quatre reprises. Au bout d'un mois, elle atteint 5 cm de long. Chaque segment de son corps est bordé de vert et porte une bande noire marquée de points jaunes ou orangés.

Avant la métamorphose en chrysalide, la chenille s'immobilise sur une tige rigide ou une roche. Elle s'accroche à ce support et tisse une mince ceinture de soie qui fixe la partie supérieure de son corps. La cuticule de la chenille se fend pour laisser émerger la chrysalide. Ce stade dure entre neuf et 15 jours, puis l’adulte apparaît. L’hiver se passe sous forme de chrysalide.

Distribution géographique

On le trouve en Amérique du Nord, à l'est des Rocheuses, jusqu'en Floride et au Mexique. L'espèce est commune dans le sud de l'Ontario et du Québec, mais on la rencontre aussi dans le Bas-du-Fleuve, en Gaspésie et sur la Côte-Nord.

Consultez

Add this

Partager cette page