Menu global

Carnet horticole et botanique

Intensité de l'ombre

Français
Hosta.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)  

Il faut en premier lieu évaluer l'intensité de l'ombre.

Il peut s'agir de l'ombre légère et mouvante d'un arbre à la cime aérée, de l'ombre dense d'un conifère ou d'une situation intermédiaire. Ces trois cas détaillés ci-dessous regroupent la plupart des possibilités qui existent dans un jardin.

La liste des plantes que nous vous recommandons fait référence, pour chaque espèce, à l'une de ces catégories d'ombrage.

Ombre légère

Les plantes disposent de quelques heures d'ensoleillement au cours de la journée. Il s'agit par exemple de l'ombre produite par les arbres à cime aérée comme le févier inerme. L'ombre légère est idéale pour la majorité des plantes figurant dans la liste.

Ombre moyenne

Les plantes sont peu soumises à un ensoleillement direct mais reçoivent beaucoup de lumière réfléchie. On trouve ces conditions près d'un mur orienté vers le nord. L'ombre moyenne ne convient pas à toutes les plantes de la liste, néanmoins plusieurs d'entre elles s'y plaisent.

Ombre dense

Les plantes reçoivent un peu de lumière réfléchie et ne disposent d'aucun ensoleillement direct. Les arbres à ramure basse et cime dense comme l'épinette de Norvège procurent ce type d'ombre. La combinaison d'un mur orienté vers le nord avec un autre élément comme un arbre crée sensiblement les mêmes conditions. Peu de plantes poussent avec si peu de lumière.

Add this

Partager cette page