Menu global

Jardin de Chine

Français
Le Pavillon de l'amitié du Jardin de Chine
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Michel Tremblay)

Ce jardin est unique. Se voulant rustique et asymétrique, il répond pourtant à un esthétisme rigoureux. C'est à la fois un lieu de contraste et d'harmonie. L'organisation spatiale, l'architecture des pavillons, les sélections végétale, aquatique et minérale, ainsi que le contraste né du yin et du yang, traduisent les principes séculaires de l'art chinois de l'aménagement paysager.

Les jardins chinois chamboulent les perspectives et bouleversent les conventions occidentales. Les éléments qui les composent renferment une grande valeur métaphorique. Le concepteur d'un jardin reproduit la nature. Il crée une peinture tridimensionnelle. Il dispose les formes et les masses afin d'obtenir des contrastes, de susciter des moments d'émotion.

La conception du Jardin du Lac de rêve est l'oeuvre de Le Weizhong, architecte et architecte paysager réputé, alors (durant la construction en 1990-1991) directeur de l'Institut de design et d'architecture de paysage de Shanghai.

La création d'une harmonie jardinière à la chinoise s'effectue au moyen de quatre éléments principaux : les plantes, l'eau, les pierres et l'architecture.

Le Jardin de Chine est l'aboutissement des rapports étroits établis entre le Service des Parcs de la ville de Shanghai et le Jardin botanique de Montréal. Les milliers de pièces nécessaires à sa construction, expédiées de Shanghai vers Montréal dans quelque 120 conteneurs, furent assemblées par 50 artisans chinois en 1990.

Add this

Partager cette page