Menu global

Jardin japonais

Français
Tous les éléments de ce jardin s'équilibrent pour évoquer la sérénité
Credit: Jardin botanique de Montréal (Claude Lafond)

Pénétrer dans un jardin japonais, c'est une façon de retrouver un environnement susceptible de donner quiétude et harmonie à son âme troublée par le rythme rapide de la vie moderne.

Dans ce jardin, d'une superficie de 2,5 hectares, tous les éléments s'équilibrent pour évoquer la sérénité. Chaque arbre, chaque arbuste et chaque pierre ont été minutieusement sélectionnés et disposés.

Aux détours des sentiers, le visiteur découvre les paysages où se succèdent les collections de pivoines, de rhododendrons, d'iris, de pommetiers et de nombreuses plantes vivaces.

Tout dans ce lieu, propice à la réflexion, est empreint de symbolisme. On y retrouve un étang ainsi qu'une série de cascades et de ruisseaux qui incarnent la vie et le renouveau.

L'architecte-paysager du jardin

Monsieur Ken Nakajima (1914-2000), architecte-paysager japonais de renommée internationale, a su donner à son aménagement le cachet d'un jardin contemporain en ajoutant aux lignes sobres et traditionnelles un nombre important de végétaux à fleurs. La participation financière des gouvernements du Japon, du Québec, du Canada et de la Ville de Montréal ainsi que celle de diverses entreprises japonaises ont permis l'édification de ce magnifique jardin, inauguré le 28 juin 1988.

Le Jardin botanique est fier de présenter à ses milliers de visiteurs ce magnifique jardin japonais et son pavillon, vitrine sur la culture japonaise.

L'état d'esprit

Une visite au Jardin japonais nécessite une ouverture de l'esprit et une disponibilité de l'âme; on pénètre dans un jardin japonais; on y vient pour méditer, pour se recueillir, pour sentir et admirer la beauté de la pierre, de l'eau, des plantes et des différents éléments architecturaux qui le composent.

On y vient pour admirer le mouvement lent des carpes Koi cachées à l'ombre des grandes feuilles de nénuphars comme pour contempler le reflet du soleil ou de la pluie sur les pierres multicolores ou encore pour écouter le murmure de l'eau qui danse, rieuse, à travers les rochers des cascades.

Si l'on y vient tôt le matin, on pourrait surprendre les ébats des grands hérons, des carouges à épaulettes et d'autres espèces de la gent ailée en train d'effectuer leur toilette matinale. Chaque saison mais aussi chaque période de la journée sont porteuses de moments d'intensité et de beauté qu'il s'agit de saisir.

Un pavillon pour le Jardin japonais

Une visite au Jardin nécessite également une halte dans son pavillon culturel conçu par l'architecte Hisato Hiraoka.

En traversant les salles d'exposition, on y admire les œuvres d'art variées, témoins de l'histoire et du raffinement de la culture japonaise.

Le Pavillon du Jardin japonais sera ouvert de 10 h à 18 h du 15 mai 2014 au 4 septembre, et de 10 h à 21 h du 5 septembre au 2 novembre, durant l'événement Jardins de lumière. 

Consultez les activités du Jardin japonais

Voir aussi