Menu global

Mon jardin

Jardin nourricier

Français
Jardin nourricier

Vous souhaitez cultiver des légumes et des fines herbes? Pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups et en profiter pour intégrer des végétaux qui nourrissent aussi les insectes pollinisateurs, les papillons et les oiseaux ?

Qu’il s’agisse d’un potager traditionnel auquel des fleurs et des petits fruits sont intégrés ou d’un jardin d’ornement agrémenté de légumes et de fines herbes, la création d’un jardin nourricier vous permet non seulement de cultiver vos propres aliments, mais offre également le couvert aux insectes et aux oiseaux. De quoi nourrir la biodiversité ! 

Vous n’avez qu’un balcon ? Il est tout aussi facile de cultiver des plantes nourricières en contenants. 

Les critères à respecter

Pour faire certifier votre jardin nourricier, vous devez au minimum respecter les trois critères obligatoires ci-dessous : 

1. Cultiver une diversité de plantes comestibles (légumes, fines herbes, fleurs comestibles ou petits fruits), selon l’espace disponible.

2. Intégrer à l’aménagement une diversité de végétaux qui fournissent une source de nourriture variée pour la faune utile, tout au long de la saison : 

  • pour les insectes pollinisateurs : plantes nectarifères et pollinifères 
  • et/ou pour les papillons : plantes nectarifères et plantes hôtes
  • et/ou pour les oiseaux : plantes produisant des fruits ou des graines  

3. Entretenir le jardin de façon écologique : choisir des végétaux adaptés, nourrir les plantes avec du compost, utiliser l’eau judicieusement, faire preuve de tolérance face aux problèmes de ravageurs ou de maladies, etc.

Recommandations additionnelles :

  • Penser à intégrer des variétés « patrimoniales » ou « ancestrales ». Leur culture offre au jardinier le plaisir de découvrir des variétés peu communes et permet par la même occasion de préserver la diversité génétique de nos aliments.
  • Intégrer, autant que possible, des espèces indigènes à l’aménagement. Pour vérifier si une espèce est indigène au Québec, consulter VASCAN, la base de données des plantes vasculaires du Canada.
  • Pratiquer, si possible, la rotation des cultures.

Fiche-conseils : Créez votre jardin nourricier

Saviez vous que…

Les fleurs se transforment en fruits grâce au butinage des insectes pollinisateurs. Ces derniers contribuent en effet à transporter le pollen d’une fleur à l’autre. Ce «partenariat» fleurs-pollinisateurs est essentiel pour votre potager. En ajoutant des plantes fleuries, vous leur fournissez une source de nectar et de pollen. Une fois dans votre jardin, les pollinisateurs visiteront également vos plantes comestibles. Leurs fleurs seront pollinisées à leur tour, favorisant ainsi la production de légumes et de fruits. Un échange de services gagnant-gagnant !

Add this

Partager cette page