Menu global

Insectes et autres arthropodes

La chrysalide

Français
Crédit photo : Forehand.jay

Avant de devenir chrysalide, la chenille doit dénicher un endroit tranquille où elle pourra se transformer en sécurité.  Généralement, elle quitte la plante et cherche un lieu en hauteur, où elle sera bien camouflée.

Une fois le site idéal trouvé, la chenille tisse sur un support un petit coussinet de soie.

Puis, elle y insère solidement les crochets situés au bout de son abdomen.  Suspendue la tête en bas, elle se redresse un peu et prend la forme d’un « J ». Elle demeure dans cette position entre 12 et 48 heures. Pendant ce temps, ses couleurs deviennent fades et elle perd du poids. On la dirait malade. La transformation est proche : une dernière mue, et voilà qu’en moins d’une minute apparaît la chrysalide.

La soie des chenilles est produite par des glandes salivaires modifiées, par la bouche donc!  Pour leur part, les araignées, qui fabriquent aussi de la soie, l’expulsent par des filières situées au bout de l’abdomen.

Pas si éclatante que ça!

La chrysalide du monarque est une véritable œuvre d’art!  D’un vert turquoise agrémenté de taches dorées, elle aurait sa place dans la vitrine d’un bijoutier.

Pourtant, dans la nature, cette chrysalide d’environ 3 cm passe inaperçue.  Sa couleur se fond à celle de la végétation et certaines parties reflètent la lumière comme une rosée baignée de soleil. Lorsqu’on n’a aucun moyen de fuir les prédateurs, il vaut mieux être efficacement camouflé!

Les points dorés qui ornent la chrysalide du monarque ne contiennent pas de pigments.  Leur couleur est produite par la réflexion de la lumière sur des zones de la cuticule constituées d’une superposition de couches claires et sombres.

Couleurs annonciatrices

Au cours des 8 à 15 jours pendant lesquels l’insecte vit sous la forme de chrysalide, il voit ses couleurs changer à plusieurs reprises.   De verte très pâle, la chrysalide passe au vert jade serti d’or, puis devient bleutée.  À l’intérieur, le papillon se forme.  Environ 24 à 48 heures avant l’émergence, il ne reste que la touche finale à ajouter : la fabrication des pigments.  C’est à ce moment qu’on voit apparaître par transparence l’orangé, le blanc et le noir des ailes du monarque.

Chrysalide ou cocon???

La chrysalide est la troisième étape du cycle de vie des papillons.

Quant au cocon, il s’agit d’un étui de soie tissé par certaines chenilles.  Sa fonction est de protéger l’insecte contre les intempéries et les prédateurs au cours de l’étape suivante, celle de la chrysalide.  Cette stratégie de défense est adoptée par certaines espèces de papillons, toutes nocturnes.

Par conséquent, le monarque qui est un papillon diurne ne fabrique jamais de cocon, mais il traverse toujours l’étape de la chrysalide pour compléter son cycle de vie!

Add this

Partager cette page