Menu global

La métamorphose de l'Insectarium

Français

La métamorphose de l’Insectarium :
en symbiose avec la nature

« La Métamorphose de l’Insectarium, c’est d’abord celle des humains. »

Anne Charpentier, directrice de l’Insectarium

Tablant sur la tradition d’innovation qui le caractérise, l’Insectarium amorce le projet Métamorphose comme une véritable transformation architecturale et scénographique qui réinvente notre rapport aux insectes. En plus d’offrir aux visiteurs un parcours muséal immersif et éducatif, son nouvel aménagement leur permettra de vivre des expériences sensorielles et des rencontres inédites à travers des approches audacieuses.

En mariant l’architecture à la nature, les architectes souhaitent créer un véritable biotope dans lequel les insectes, les plantes et les humains se rencontrent et vivent en symbiose. L’architecture intégrée et translucide révèle la nature dans toute sa splendeur grâce à des espaces et à des matériaux inédits.

Une architecture Intégrée, translucide et verte

L’architecture et la signature identitaire du nouvel Insectarium respectent cette essence jusqu’à faire disparaître le bâtiment au profit de la nature et de son interprétation. L’architecture de verre s’intègre au Jardin botanique et laisse place à de nombreuses percées visuelles sur ses paysages. Elle s’appuie également sur un circuit de visites, en partie sous-terrain, qui s’inspire de l’habitat des insectes.

Sobre et audacieux, le design préconise le verre pour permettre au visiteur de voir le fonctionnement de certains espaces qui soutiennent la vie des insectes (quartiers d’élevage, production de végétaux, laboratoires).

Visant la certification LEED Or, l’Insectarium métamorphosé intègre des caractéristiques écoénergétiques comme la géothermie, l’éclairage naturel combiné à l’éclairage DEL, des matériaux dotés d’une longue durée de vie, des contrôles thermiques performants, une gestion responsable des eaux, des fenêtres ouvrantes, un immense jardin pour les pollinisateurs, etc.

Une expérience immersive et sensorielle

Le parcours amène le visiteur dans l’univers déstabilisant des insectes. Des galeries souterraines lui font percevoir le monde comme s’il était un insecte avant d’en émerger et de se retrouver dans un Grand vivarium de verre où l’on peut observer des insectes, dont des papillons en liberté, à l’année. Le circuit met également en valeur, dans un dôme spectaculaire, les magnifiques collections d’insectes naturalisés et propose une série d’ateliers créatifs permettant de réinventer le monde avec les insectes comme source d’inspiration.

Les artisans du projet

Réaffirmant sa volonté de conjuguer science, art et émotion, Espace pour la vie a lancé en février 2014 un concours d’architecture international incluant le projet Métamorphose de l’Insectarium. Un jury international de renom, regroupant des personnalités du monde de l’architecture et du design ainsi que des experts en biophilie et en développement durable, a sélectionné l’équipe lauréate. Le Bureau du design de la Ville de Montréal a accompagné Espace pour la vie dans l’élaboration et la mise en oeuvre du concours.

L’équipe lauréate

  • Kuehn Malvezzi + Pelletier de Fontenay + Jodoin Lamarre
  • Pratte architectes + Dupras Ledoux + NCK
  • Kuehn Malve zzi : concepteur principal/ scénographe/ muséologue
  • Pelletier de Fontenay : architecte et designer
  • Jodoin Lamarre Pratte architectes : architectes chargés de projet
  • Dupras Ledoux : ingénieur électromécanique
  • NCK : ingénieur structure

L’agence d’architecture berlinoise KUEHN MALVEZZI a été créée en 2001 par les architectes Johannes et Wilfried KUEHN et Simona MALVEZZ I. Reconnue comme l’un des principaux bureaux d’architectes dans le domaine des musées, elle se concentre sur la conception d’architectures accueillant du public, essentiellement des espaces consacrés à la culture, à l’art et à l’enseignement. KUEHN MALVEZZ I a conçu des projets d’envergure tels que le Friedrich Christian Flick Collection de Hamburger Bahnhof – Musée d’Art Contemporain à Berlin, l’extension du Musée des cultures du monde à Francfort et la construction d’House of one, une maison de prière abritant une église, une mosquée et une synagogue à Berlin.

Fondée en 2010 par les architectes Hubert Pelletier et Yves de Fontenay, Pelletier de Fontenay s’est rapidement établie comme l‘une des jeunes agences d’architecture les plus prometteuses au Canada. En 2013, l’agence remporte un prix au prestigieux Canadian Architect Awards et obtient en 2015 la bourse Phyllis Lambert pour sa participation active à la vie architecturale montréalaise.

Depuis 1958, la firme JODOIN LAMARRE PRATTE ARCHITECTES se consacre à la conception d’édifices institutionnels à l’architecture humaine, durable et fonctionnelle, notamment dans les domaines de la santé, de la culture et des transports. Récipiendaire de plus de 125 prix et distinctions, JODOIN LAMARRE PRATTE ARCHITECTES a reçu en 2019 le Grand prix du design de Montréal, catégorie établissement culturel, pour la conception du Théâtre Gilles-Vigneault et en 2018 la Médaille du Gouverneur général du Canada en architecture pour la réalisation du Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du Musée des beaux-arts de Montréal.

Le concept du projet Métamorphose de l’Insectarium a reçu le prix d’Excellence du magazine Canadian Architect en 2018.

Add this

Partager cette page