Menu global

La migration du Biodôme

Français

Un musée du XXIe siècle

Saviez-vous que le Biodôme, dont le nom signifie « maison de la vie », abrite plus de 4 500 animaux de 250 espèces différentes et quelque 500 espèces végétales? C’est aussi le seul musée au monde à reproduire aussi fidèlement la complexité du milieu naturel et les interactions existant entre les espèces animales et végétales. Avec le projet Migration, le Biodôme renouvellera sa scénographie dans la plus grande partie des espaces accessibles au public. Vous serez au cœur d’une foule d’expériences immersives, participatives et novatrices. Tous vos sens seront sollicités dans un heureux amalgame de science, d’art et d’émotions.

Les lauréats du concours

En 2014, c’est le consortium KANVA, NEUF architect(e)s, Bouthillette Parizeau, NCK qui a remporté le concours international d’architecture qui incluait le projet Migration du Biodôme. Son objectif : renouveler le microcosme du Biodôme à l’intérieur duquel la faune, la flore, les saisons, la lumière et l’énergie se déploient autour d’un noyau central. En comparant le Biodôme à un organisme vivant, leur concept fait écho à la cellule, unité de base de la vie, laquelle devient alors un modèle pour structurer et façonner les écosystèmes.

« Les visiteurs circulent librement à travers un réseau de passages, qui renvoient au phénomène de compression/décompression du cœur en pulsation. »

— Extrait du projet lauréat

 

Tout plein de nouveautés et de changements à découvrir

Une paroi « vivante »

Imaginez une structure blanche tout en courbes, fluide et souple comme une peau sensible et délicate. Difficile à visualiser? Pas pour les concepteurs du projet Migration! De fait, le concept retenu s’inspire de la biophilie pour produire une architecture qui rapproche l’humain et la nature. Et, grâce à un réseau intégré de passages et de passerelles, vous serez au cœur même des écosystèmes.

Une mezzanine aux multiples regards

Trois écosystèmes, trois points de vue inédits! En effet, du haut de la nouvelle mezzanine, vous aurez une tout autre perspective de la Forêt tropicale, de l’Érablière des Laurentides et du Golfe du Saint-Laurent. Un ascenseur et des passerelles vous y conduiront et vous découvrirez du même coup l’immensité du bâtiment et son unique toiture qui laisse entrer la lumière, si essentielle à la vie dans les écosystèmes.

Un mur de glace

Brrr! Comme expérience immersive, vous ne pourrez trouver mieux! En fait, un mur de glace sera érigé pour séparer l’écosystème « Îles subantarctiques » où vivent les manchots, de celui des « Côtes du Labrador » où habitent les pingouins. Pourquoi? D’une part pour mieux voir les oiseaux et ressentir les froides conditions climatiques des côtes du Labrador et, d’autre part, parce que ces deux écosystèmes ne sont tout simplement pas dans le même hémisphère.

Une scénographie des habitats renouvelée

Pour que votre visite soit totalement immersive, émouvante et sensorielle, la scénographie des habitats du Biodôme fait peau neuve. Connexion avec la nature et le vivant assurée!

Add this

Partager cette page