Menu global

À la rescousse du carex faux-lupulina

Français
Carex faux-lupulina (Carex lupuliformis).
Credit: Jardin botanique de Montréal (Jacques Labrecque)

Le carex faux-lupulina est une espèce en voie de disparition au Canada. En 2006, l'Institut de recherche en biologie végétale, en collaboration avec le Jardin botanique de Montréal, a mis sur pied un projet de rétablissement afin d'assurer la survie de cette espèce.

Où trouver le carex faux-lupulina au Canada?

Le carex faux-lupulina croît dans des marécages et sur des rivages inondés au printemps. Il n'existe que deux populations au Québec et cinq en Ontario.

Les carex sont des plantes herbacées ressemblant sensiblement à des graminées. Le terme carex provient du grec cairô signifiant « je coupe » et ferait allusion aux feuilles coupantes de plusieurs espèces appartenant à ce genre.

Pourquoi sa survie est-elle fragile?

La majorité de ses populations comportent très peu d'individus. De plus, son habitat est soumis à d'importantes perturbations périodiques, telles des inondations et des sécheresses.

Un projet de rétablissement en trois étapes

1. Recherche de nouvelles populations

Nos recherches se concentrent sur les rives de la rivière des Outaouais et du lac des Deux-Montagnes, ainsi que le long de la rivière Richelieu où se trouvent actuellement les deux populations québécoises.

2. Augmentation des effectifs

Grâce à nos efforts de transplantation, les effectifs des populations québécoises sont passés d'une trentaine d'individus à près de 300. Les transplants feront l'objet d'un suivi pendant plusieurs années.

3. Conservation ex situ

Une dizaine de plants ont été introduits dans les jardins extérieurs du Jardin botanique de Montréal, notamment au Jardin aquatique.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien de nos partenaires et des dons du public.