Menu global

Insectes et autres arthropodes

Le cloporte

Français
Cloporte, Québec, Canada.
Credit: Insectarium de Montréal (Claude Pilon)

Cet arthropode appartient à l'ordre des Isopodes, dont la grande majorité des 10 000 espèces connues habitent le milieu marin. C’est un Crustacé. Il est donc plus proche des crevettes, des écrevisses, des homards et des crabes que des insectes et des mille-pattes.

Cloporte, Québec, Canada.

Les cloportes ont un corps ovale et mesurent de 12 à 15 mm de long environ, ne dépassant pas 19 mm. Ils sont habituellement de couleur terne (grisâtre, brunâtre ou noirâtre). Ces animaux n'ont pas de véritable carapace, contrairement à beaucoup de crustacés. Leur corps est protégé par un exosquelette formé de plaques. Sur le thorax se trouvent également sept paires de pattes appelées « péréiopodes ».

La tête porte deux paires d'antennes dont deux sont longues. Les deux autres, appelées antennules, sont très courtes et visibles seulement sur la face ventrale de l'animal. Les yeux sont composés et souvent peu développés (probablement à cause de leur vie nocturne et parce qu'ils ne chassent pas pour se nourrir). Au repos, les pièces buccales sont couvertes d'une paire d'appendices thoraciques appelés « maxillipèdes ».

Des arthropodes au sang bleu pâle!

Ceci est dû à la présence d'hémocyanine, un pigment bleu pourvu d'un noyau de cuivre. Cette molécule assure le transport de l'oxygène dans le corps de l'animal, comme le fait l'hémoglobine (pigment rouge à noyau de fer) chez les humains. Le sang des cloportes devient incolore lorsqu'il est pauvre en oxygène. Pour respirer, ce crustacé terrestre est généralement pourvu de pseudotrachées situées sur l'abdomen. Le nombre de « poumons » varie selon les espèces (zéro, deux ou cinq paires). Ils apparaissent sous forme de taches blanchâtres visibles à l'œil nu sur la partie ventrale du cloporte.

De rares crustacés qui passent leur vie entière sur terre

Les spécialistes croient que les cloportes ont évolué à partir d'ancêtres qui vivaient au fond des mers. Ils auraient accédé directement au milieu terrestre à partir de l'océan, sans transition par des milieux d'eau douce. La majorité des espèces ne peuvent survivre que dans des habitats humides. Certains cloportes vivent d'ailleurs encore exclusivement sur les bords de mer, où ils s'abritent dans les crevasses des rochers ou sous des algues échouées. Le développement des jeunes dans une poche incubatrice qui remplace en quelque sorte la phase larvaire aquatique constitue un élément important dans l'évolution du groupe vers la vie terrestre.