Menu global

Le Théâtre des étoiles

Français
Une attention particulière a été accordée à la conception du Théâtre des étoiles.
Credit: Planétarium de Montréal (Claude Lafond)

La présentation de spectacles astronomiques dans le théâtre des Étoiles constitue l'activité principale de tout planétarium. Une attention particulière doit donc être accordée à la conception de la salle de projection. Au Planétarium de Montréal, le théâtre des Étoiles comptait 385 places assises, disposées en une série de cercles concentriques. La salle était surmontée d'un dôme hémisphérique de 20 mètres de diamètre. Au total, 1 309 minces plaques d'aluminium, chacune percée de plus de 2 500 trous minuscules, tapissaient l'intérieur de la structure tubulaire. Ces perforations allégeaient bien sûr la structure, mais surtout, elles permettaient au son de circuler librement à travers le dôme, prévenant ainsi l'apparition d'un écho indésirable. Les perforations permettaient de plus d'installer les haut-parleurs du système de sonorisation derrière le dôme, où ils n'obstruaient pas la vue des spectateurs.

Pièce maîtresse de l'équipement du Planétarium, le planétaire Zeiss trônait au centre du théâtre. Le coût de remplacement de ce monstre de 2,5 tonnes était de l'ordre de 3 millions de dollars canadiens. Outre le projecteur Zeiss, le système de projection comportait 70 projecteurs de diapositives et plus de 150 projecteurs d'effets spéciaux, la plupart conçus et construits par le personnel technique du Planétarium.

Tout autour de la salle, un couloir circulaire aménagé à la base du dôme permettait au personnel technique d'installer une foule de projecteurs auxiliaires, tout en les dérobant à la vue de l'auditoire. De plus, dans le but d'éliminer le plus possible les bruits indésirables, tous les relais électriques, les appareils de contrôle et les magnétophones avaient été regroupés dans la salle de contrôle, d'où un technicien assistait l'animateur dans sa tâche.

En 1988, un investissement de 600 000$ a permis d'installer un nouveau système de sonorisation et de contrôle automatisés des projecteurs, et d'aménager une nouvelle salle de contrôle de style résolument futuriste.

À l'extérieur du théâtre, un vaste couloir circulaire servait de galerie pour les nombreuses expositions que présentaient chaque année le Planétarium.

Endroit unique au Québec, le Planétarium de Montréal a permis pendant plus de 45 ans de mettre l'astronomie et les sciences à la portée de tous et chacun.