Menu global

Insectes et autres arthropodes

Les insectes broyeurs

Français
Observez-les pièces buccales broyeuses de la sauterelle
Crédit photo : Insectarium de Montréal (Claude Pilon)

Les insectes qui possèdent des mandibules puissantes et tranchantes sont qualifiés de « broyeurs ». Ils sont capables de couper et de mâcher des aliments solides, comme des feuilles, des graines ou d'autres insectes.

La sauterelle, le criquet, la fourmi, la blatte (coquerelle) et le forficule (perce-oreille) sont des insectes broyeurs. Ils possèdent :

Identification des pièces buccales
  • un labre et un labium, sortes de lèvres supérieures et inférieures;
  • une première paire de grosses mâchoires très dures appelées mandibules, avec laquelle ils coupent et broient leur nourriture;
  • une deuxième paire de mâchoires, les maxilles, qu'ils utilisent pour mastiquer leurs aliments;
  • un hypopharynx, qui correspond au fond, ou plancher, de la bouche.

 

Les broyeurs-suceurs

Larve de dytique, Québec, Canada.

Certains insectes broyeurs se nourrissent uniquement d'aliments liquides ou liquéfiés, même s'ils possèdent des mandibules bien développées. La larve de dytique, par exemple, est un insecte « broyeur-suceur ». Chacune de ses mandibules en forme de crocs est percée d'un étroit canal. Par ces canaux, la larve injecte de la salive dans le corps de sa proie pour la réduire en bouillie. Quelques minutes plus tard, elle peut aspirer l'intérieur de sa proie devenu liquide.

 

Les broyeurs-lécheurs

Langue de l'abeille domestique.

L'abeille domestique est un insecte « broyeur-lécheur », car elle lèche sa nourriture avec sa langue formée par la fusion du labium et des maxilles. Elle utilise ses mandibules pour pétrir la cire et en faire des alvéoles.

Add this

Partager cette page