Menu global

Carnet horticole et botanique

À l'extérieur

Français
Cephalocereus palmeri, muni d'une forte pilosité, peut séjourner plus longtemps à l’extérieur
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Les plantes succulentes ont avantage à croître à l’extérieur durant l’été; la croissance est plus vigoureuse et les plantes accumulent davantage de réserves leur permettant de mieux passer l'hiver à l'intérieur. Il est possible de les transférer à l’extérieur lorsque la température nocturne ne descend pas sous les 10-12 °C. Toutefois, une période d’acclimatation de 10 à 14 jours à l’extérieur, à l’abri du plein soleil, est indispensable sinon elles risquent de subir des brûlures causant des cicatrices permanentes. L’acclimatation consiste à placer les plantes dans un coin à l’ombre et à progressivement leur procurer des conditions de plus en plus ensoleillées (soit le soleil du matin ou de fin d’après-midi) pour en arriver au plein soleil au bout d’environ deux semaines. On peut aussi les protéger du soleil avec une double épaisseur de toile filtrante comme un moustiquaire.

À la fin de l'été, on doit rentrer les plantes lorsque la température nocturne avoisine 8 à 10 °C. Les plantes succulentes très épineuses ou munies d'une forte pilosité (comme le Cephalocereus) peuvent séjourner plus longtemps à l’extérieur car elles sont capables de tolérer des températures encore plus froides. Enfin, il est préférable de faire une inspection systématique des plantes et de leur terreau avant de les rentrer et, à nouveau, deux ou trois semaines après leur rentrée afin de déceler des problèmes potentiels.

Add this

Partager cette page