Menu global

Carnet horticole et botanique

Marcottage aérien

Français
Dracaena marginata se prête bien au marcottage aérien
Credit: Jardin botanique de Montréal (Josée Bouthot)

Le marcottage est une technique de multiplication des végétaux qui consiste à provoquer l'enracinement d'un rameau sur la plante-mère puis à l'en séparer lorsqu'il est pourvu de racines.Ce mode de multiplication, dit végétatif, permet d'obtenir des plantes identiques à la plante-mère. On l'emploie sur les espèces rares ou impossibles à multiplier autrement ou encore pour rajeunir certaines plantes d'intérieur. Dans ce dernier cas, la technique du marcottage aérien, facile à réaliser, est appliquée.

On pratique le marcottage aérien sur les plantes à port dressé et à tiges rigides comme les ficus et les dieffenbachias. Les plantes dégarnies à la base ou devenues trop volumineuses pourront être conservées pendant plusieurs années suite au marcottage aérien. Le marcottage est effectué sur les jeunes tissus de la plante  la marcotte devra donc être située à moins d’un mètre de l'extrémité du rameau. La tige marcottée doit avoir au moins 2,5 centimètres de diamètre. Les tiges d’un diamètre inférieur sont trop fragiles.

Avant de procéder au marcottage proprement dit, on prendra soin d'enlever les feuilles placées près de l'endroit choisi. Notons qu'il est possible de marcotter simultanément plus d'une tige sur une plante.

Exemples d'espèces qui se prêtent bien au marcottage aérien :

Préparation de la tige

Il existe plusieurs méthodes de marcottage aérien.

La plus efficace, surtout pour les tiges ligneuses, consiste à enlever un anneau d'écorce autour de la tige. L'anneau doit être fait sous un noeud, à l'aide d'un couteau bien affûté. Sa largeur devrait correspondre à une fois et demi le diamètre de la tige. En plus d'enlever l'écorce, il faut gratter la partie verte (le cambium) jusqu'au bois de couleur blanche ou beige.

Une autre méthode consiste à pratiquer une incision en biseau, sous un nœud, en remontant vers le haut de la plante, jusqu'au tiers de l'épaisseur de la tige. On maintient l'incision ouverte au moyen d'un cure-dents pour éviter que la blessure ne se referme. Toutefois, cette méthode est moins fiable que la première car elle ne pas de bons résultats sur toutes les plantes.

L'application d'une poudre à base d'hormones (auxines) sur la partie supérieure de la plaie accélérera la formation de racines.

Préparation de la tige

Technique

Pratiquer une incision dans la tige et appliquer une poudre à base d'hormones sur la plaie.

 

Préparation du manchon

Il s'agit ici de couvrir la section de la tige d'un manchon de mousse de sphaigne humide.

Ficelez la mousse à la tige avec du fil solide pour la maintenir bien en place. Recouvrez-le tout d'un film de polyéthylène transparent et fixez-le solidement autour du rameau aux deux extrémités à l'aide d'attaches.

Recouvrez le manchon de papier d'aluminium (côté réfléchissant vers l'extérieur) s'il est exposé au soleil pour éviter que les racines surchauffent. Le manchon devrait avoir environ 5 cm de diamètre et 5 à 10 cm de longueur.

Pratiquez quelques trous dans le bas du manchon pour éviter l'excès d'humidité.

Dans certains cas, il faudra tuteurer la tige marcottée en l'attachant à une tige voisine solide ou en lui fournissant un support.

On devra vérifier régulièrement l'humidité de la mousse et vaporiser au besoin. Des racines apparaîtront éventuellement sur la tige, plus ou moins rapidement selon l'espèce marcottée et l'environnement de la plante.

Préparation du manchon

Étape 1

Placer deux poignées de sphaigne humide autour de la tige sur la portion traitée. 

Préparation du manchon

Étape 2

Recouvrir le manchon formé d'un film de polyéthylène et fixer à l'aide d'attaches.

 

Sevrage

Lorsqu'une masse de racines est visible, environ 6 à 8 semaines après le traitement, enlevez le film de polyéthylène et sectionnez la tige sous le manchon.

Empotez la marcotte obtenue dans un terreau convenant à l'espèce.

Placez la nouvelle plante dans un endroit humide pour les premières semaines. Si le taux d'humidité est trop faible, couvrir la plante d'un sac de plastique transparent percé de quelques trous.

La plante-mère peut également être conservée, de nouvelles pousses apparaîtront progressivement.

Bien que toutes les périodes de l'année conviennent au marcottage, le printemps et l'été assurent un enracinement plus rapide.

Sevrage

Technique

Couper la tige sous la marcotte lorsque les racines sont visibles. Empoter dans un terreau convenant à l'espèce.