Menu global

Maxim Larrivée

Français
Maxim Larrivée

À propos de mon travail…

Chef de section, Collections entomologiques et recherche, je travaille avec une équipe de passionnés. Ils partagent leur amour des insectes au grand public, brisent ses peurs et le font s’émerveiller. Au quotidien, je m’occupe des témoins de la biodiversité du monde que sont les collections naturalisées et vivantes de l’Insectarium.

Je crois beaucoup en la science citoyenne : la science est une affaire de collégialité et de coopération. C’est pourquoi je codirige eButterfly, un projet de participation citoyenne qui suit la répartition des papillons au Québec, au Canada et aux États-Unis, ainsi que Mission Monarque, qui se concentre sur la zone de reproduction du papillon monarque au Canada. Ces projets permettent, grâce au public, de savoir où se trouvent les papillons en temps réel. Ils donnent aux chercheurs une multitude d’yeux supplémentaires pour améliorer nos efforts de conservation.

Je suis aussi en train de mettre en place un réseau de suivi des insectes dans le Grand Nord québécois, en collaboration avec des jeunes des communautés inuites. Notre but est d’établir les connaissances de base, pour ensuite pouvoir effectuer un suivi à long terme. C’est essentiel pour quantifier les changements dans la microfaune et surtout la vitesse à laquelle ils interviennent. Or, même aujourd’hui, nous connaissons mal la riche biodiversité du Nord.

Pourquoi j’aime la recherche…

La recherche me permet de contribuer au savoir collectif et de sensibiliser les gens à la beauté qui nous entoure ainsi qu’à l’importance de la préserver. Mon plus grand moteur est la découverte pure : quand je trouve quelque chose de nouveau pour moi, un insecte que je n’ai jamais vu dans ce lieu ou à cette saison précise. Ce gain de connaissances me permet de mieux comprendre et de mieux prédire où le trouver la prochaine fois.

Add this

Partager cette page