Menu global

Carnet horticole et botanique

Mousses

Français
Mousse sur tronc d'arbre
Credit: Jardin botanique de Montréal (Pascale Maynard)

Information sur les mousses et leur culture

Rien n'égale la richesse des couleurs et la texture de velours des mousses! Ces plantes miniatures datant de plus de quatre cent millions d'années comptent plus de quinze mille espèces, de l'Arctique à l'Antarctique!

Les mousses, que les botanistes classifient dans le groupe des Bryophytes, sont dites invasculaires, car elles n'ont pas de racines ni de vaisseaux pour transporter l'eau et les minéraux. L'eau de pluie, de la rosée ou de la brume est absorbée directement par les feuilles.

Est-il possible d'en cultiver au jardin ou à l'intérieur?

Les mousses se bouturent très facilement et elles produisent des spores, tout comme les fougères. La plupart des mousses ont besoin de conditions humides et préfèrent le soleil du matin et de fin d'après-midi. Si vous avez un coin humide et ombragé, pourquoi ne pas planter un tapis de mousses au lieu d'une pelouse traditionnelle?

Dans la maison, on peut créer de magnifiques paysages miniatures en transformant un vieil aquarium en terrarium.

Pour cultiver la mousse, il suffit d'en prélever un peu dans les endroits où elle pousse naturellement, sur des pierres ou des écorces situées à l'ombre.

Soyez respectueux, n'arrachez pas tout! Laissez-en assez pour que se perpétue cette magnifique « forêt » miniature. Repiquez les touffes fraîches ou laissez-les sécher pour obtenir une poudre qui servira de semences. On peut aussi passer la mousse fraîche au mélangeur avec du yogourt ou du babeurre. Cette purée collante aidera la mousse à se fixer sur la surface à semer. Les mousses qui poussent sur les écorces ne survivront pas si elles sont séparées de leur substrat. Ramassez-les avec leurs écorces originales et replacez-les aussi dans la position (verticale, horizontale) où elles croissaient naturellement.

On peut aisément les cultiver en pots ou sur des pierres à l'intérieur ou à l'extérieur, en compagnie d'autres plantes miniatures et primitives, comme les fougères. Le terreau idéal est acide et retient bien l'humidité : tourbe de sphaigne, écorces broyées, bran de scie, sable, vermiculite, perlite. On conseille de mêler au terreau des cristaux de polymère (hydro-rétenteurs) à cause de leurs propriétés absorbantes étonnantes : ils peuvent gonfler jusqu'à 300 fois leur grosseur initiale! Ils redonnent leur eau doucement, ce qui permet d'arroser moins souvent les cultures nécessitant une constante humidité. Il suffit d'ajouter entre 7 à 10 ml de cristaux pour 4 litres de sol. Finalement, évitez d'utiliser un fertilisant contenant du calcium, car il rend le terreau trop alcalin, ce qui tue la mousse.

Add this

Partager cette page