Menu global

Carnet horticole et botanique

Organiser un potager surélevé

Français
Crédit photo : Flickr (Shawn Campbell)

Localisation du potager surélevé

Le potager surélevé doit être localisé en plein soleil pour obtenir le maximum de rendement. Il requiert un minimum de 6 à 8 heures de soleil direct. Il est préférable, par ailleurs, de placer le potager près d’une source d’eau et de le protéger des vents dominants. Pour que les plantes obtiennent un maximum d’ensoleillement, orientez les platebandes nord-sud.

Matériaux et dimensions

On utilise souvent des cloisons faites de planches de bois pour maintenir le sol en place, mais il est possible de les fabriquer avec d’autres matériaux : pierres plates, bloc de béton, billes de bois, briques décoratives, etc. Le choix final dépend de la disponibilité des matériaux, du budget et du style que l’on désire privilégier. Il est préférable de choisir des produits locaux qui auront une bonne durée de vie. Il faut également utiliser du bois traité qui ne contient pas de produit toxique.

Dans la plupart des cas, on construit des murets de 15 à 45 cm de hauteur. Il est possible néanmoins de bâtir des installations qui atteignent la hauteur des hanches pour ne pas avoir à se pencher ou se mettre à genou. On réalise, dans ce cas, des bacs sur pilotis pourvus de plateaux mesurant de 30 à 45 cm de profondeur. Il est essentiel que le plateau soit pourvu de trous de drainage.

Une profondeur minimale de 15 à 30 cm est nécessaire pour obtenir un bon drainage et suffisamment de sols pour le développement des racines. Les platebandes peuvent être plus élevées pour un meilleur accès, mais, dans ce cas, il faudra importer davantage de terre.

La longueur des platebandes est établie en fonction du site et des préférences de chaque jardinier. Habituellement, on réalise des installations de 120 à 360 cm de longueur. Celles de 120 cm de largeur par 360 cm de longueur sont optimales.

Préparation du sol

Il est possible d’utiliser et d’amender le sol existant avec du compost et des engrais naturels, mais, dans la plupart des cas, il faut ajouter de la terre à jardin en vrac ou en sac. Évitez la terre noire et les mélanges contenant beaucoup de mousse de tourbe, car ils ne donnent pas de bons rendements à long terme. La terre des bacs sur pilotis sèche très rapidement. Il est donc essentiel d’utiliser un terreau ayant une bonne capacité de rétention en eau. Le substrat devrait contenir de 25 à 30 % de compost. On peut également envisager l’ajout d’une petite quantité d’argile de façon à augmenter la capacité de rétention en eau du terreau.

Add this

Partager cette page