Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers

    Du 24 septembre au 8 octobre 2018

    Mercure est présentement trop proche du Soleil et n’est pas visible. La petite planète est passée derrière le Soleil (conjonction supérieure) le 20 septembre; elle effectuera à partir de la mi-octobre une très mauvaise apparition dans le ciel du soir pour les observateurs de l’hémisphère Nord.

    Vénus n’est visible qu’avec beaucoup de difficulté au ras de l’horizon ouest-sud-ouest, 15 minutes après le coucher du Soleil. Au cours des derniers soirs de septembre, on perd de vue la brillante planète dans la clarté du crépuscule. Vénus passera entre la Terre et le Soleil (conjonction inférieure) le 26 octobre puis émergera dans le ciel du matin dès les premiers jours de novembre.

    Mars s’éloigne de la Terre depuis son opposition de la fin juillet. La planète rouge faiblit graduellement mais demeure un objet remarquablement brillant : elle apparaît au crépuscule bas au sud-sud-est, culmine vers 21 heures à 22 degrés au-dessus de l’horizon sud, puis se couche au sud-ouest vers 1 heure du matin. Le soir des 17 et 18 octobre, la Lune gibbeuse croissante sera voisine de Mars.

    Jupiter s’allume au crépuscule, une douzaine de degrés au-dessus de l’horizon sud-ouest, puis descend graduellement vers l’horizon ouest-sud-ouest, où la planète géante disparaît vers 20 heures. Le soir du 11 octobre, le croissant lunaire reposera à 3 degrés au-dessus de Jupiter.

    Saturne s’allume au crépuscule, une vingtaine de degrés au-dessus de l’horizon sud, puis descend vers l’horizon sud-ouest où elle disparaît avant 22 heures. Le soir du 14 octobre, le croissant de Lune brille 2 degrés à droite de Saturne.

Add this

Partager cette page