Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers

    Du 17 au 31 juillet 2017

    Mercure est présentement visible dans le ciel du soir. Cherchez la petite planète au ras de l’horizon ouest-nord-ouest, une trentaine de minutes après le coucher du Soleil; un horizon bien dégagé est nécessaire, et une paire de jumelles vous sera utile pour la repérer. Mercure faiblit de plus en plus, particulièrement après la troisième semaine de juillet, et elle apparaît de plus en plus bas à l’horizon : on la perdra de vue dans les lueurs du crépuscule avant la mi-août. Le mince croissant lunaire est voisin de Mercure le soir des 24 et 25 juillet.

    Vénus est la brillante Étoile du Matin, visible au-dessus de l’horizon est en fin de nuit et à l’aube; Vénus se lève environ trois heures avant le Soleil. Le matin du 20 juillet, le mince croissant lunaire reposera à 3 ½ degrés en bas et à droite de Vénus.

    Mars est présentement trop proche du Soleil et n’est pas observable. La planète rouge passe derrière notre étoile (conjonction) le 26 juillet, et demeurera inobservable jusqu’à ce qu’elle réapparaisse dans le ciel du matin en septembre prochain.

    Jupiter domine le ciel en soirée : la brillante planète s’allume au crépuscule à 25 degrés au-dessus de l’horizon sud-ouest, puis descend graduellement vers l’horizon ouest où elle disparaît vers 23 heures. L’étoile Spica brille d’un éclat bleuté à quelques degrés à la gauche de la planète géante. La Lune croissante repose à 2 ½ degrés au-dessus de Jupiter le soir du 28 juillet.

    Saturne s’allume au-dessus de l’horizon sud-sud-est au crépuscule, culmine vers 22 heures, 22 degrés au-dessus de l’horizon sud, et disparaît au sud-ouest vers 2 heures du matin. La Lune gibbeuse s’approche à moins de 4 degrés de la planète aux anneaux dans la nuit du 2 au 3 août.

Add this

Partager cette page