Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers

    Du 11 au 25 septembre 2017

    Mercure est présentement visible à l’aube, bas à l’horizon est, 30 minutes avant le lever du Soleil. La petite planète est à sa plus grande élongation le 12 septembre, 18 degrés à l’ouest du Soleil, et même si elle se rapproche à nouveau du Soleil par la suite, Mercure continue à gagner en brillance et demeure assez facile à repérer à l’œil nu jusqu’à la dernière semaine de septembre. Le matin du 18 septembre, le mince croissant lunaire reposera entre Mercure et l’éclatante Vénus, plus haut dans le ciel.

    Vénus est la brillante Étoile du Matin, visible au-dessus de l’horizon est en fin de nuit et à l’aube; Vénus se lève plus de deux heures avant le Soleil. Le matin du 17 septembre, le mince croissant lunaire reposera 7 degrés au-dessus de Vénus, et 4 degrés sous l’éclatante planète le lendemain.

    Mars s’écarte lentement du Soleil et émerge graduellement dans le ciel de l’aube. Des jumelles vous aideront à repérer la planète rouge, très bas à l’horizon est-nord-est, 30 minutes avant le lever du Soleil. Du 11 au 19 septembre, Mercure, beaucoup plus brillante, vous guidera vers Mars, puisque les deux planètes se trouvent à moins de trois degrés l’une de l’autre; la séparation minimale, à peine plus d’un quart de degré, a lieu le matin du 16 septembre.

    Jupiter s’enfonce dans l’éclat de notre étoile et apparaît de plus en plus bas dans le ciel après le coucher du Soleil. La brillante planète s’allume au crépuscule, à peine 5 degrés au-dessus de l’horizon ouest-sud-ouest, puis descend graduellement vers l’horizon ouest où elle disparaît avant 20 heures.

    Saturne s’allume au crépuscule, une vingtaine degrés au-dessus de l’horizon sud-sud-ouest, et disparaît au sud-ouest après 22 h 30. Le croissant lunaire reposera à moins de 3 degrés au-dessus de la planète aux anneaux le soir du 26 septembre.

Add this

Partager cette page