Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers

    Du 18 juillet au 1er août 2016

    Mercure est présentement visible avec difficulté au crépuscule. Cherchez la petite planète très bas à l’horizon ouest-nord-ouest, 20 minutes après le coucher du Soleil; vous n’avez que quelques minutes pour trouver Mercure qui descend de plus en plus à l’horizon et se couche à son tour une trentaine de minutes plus tard. Un horizon dégagé est essentiel, et des jumelles vous aideront à repérer la planète dans la clarté du Soleil couchant. Le 4 août, le mince croissant lunaire repose à moins d’un degré et demi en bas et à gauche de Mercure.

    Vénus réapparaît graduellement dans le ciel du soir, à mesure qu’elle s’écarte du Soleil. Cherchez la brillante planète au ras de l’horizon ouest-nord-ouest, 20 minutes après le coucher du Soleil; un horizon dégagé est essentiel, et des jumelles vous aideront à la repérer dans la clarté du Soleil couchant.

    Mars s’éloigne maintenant de la Terre et faiblit graduellement. Mais la planète rouge est encore brillante; elle s’allume au crépuscule à une vingtaine de degrés au-dessus de l’horizon sud et disparaît à l’horizon sud-ouest après minuit. Le soir du 11 août, la Lune gibbeuse repose au-dessus de Mars et dessine un magnifique triangle équilatéral avec Saturne à leur gauche.

    Jupiter apparaît pendant le crépuscule, moins de 20 degrés au-dessus de l’horizon ouest-sud-ouest; la brillante planète descend ensuite graduellement vers l’horizon ouest où elle se couche vers 22 heures. Le croissant lunaire reposera à moins de 2 degrés sous Jupiter le soir du 5 août.

    Saturne se trouve actuellement moins de 15 degrés à gauche de Mars, qui se rapproche graduellement de la planète aux anneaux. Saturne apparaît au crépuscule, à environ 24 degrés au-dessus de l’horizon sud, et disparaît au sud-ouest après 1 heure du matin. Le soir du 11 août, la Lune gibbeuse dessine un magnifique triangle équilatéral avec Saturne et Mars.

Add this

Partager cette page