Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Credit: Sophie Desrosiers

    Du 19 janvier au 2 février 2015

    Mercure est encore visible au crépuscule, plus bas et à la droite de la très brillante Vénus. Cependant, la petite planète faiblit rapidement après la mi-janvier et se rapproche de plus en plus du Soleil. Mercure disparaît dans les lueurs du crépuscule avant la dernière semaine du mois et passe entre la Terre et le Soleil (conjonction inférieure) le 30 janvier.

    Vénus s’écarte de plus en plus du Soleil et se couche plus d’une heure et demie après l’astre du jour. La brillante Étoile du Soir est maintenant facile à voir au crépuscule, au-dessus de l’horizon sud-ouest, une vingtaine de minutes après le coucher du Soleil. Le mince croissant lunaire reposera à la droite de Vénus le soir du 21 janvier.

    Mars s’allume au crépuscule à une vingtaine de degrés au-dessus de l’horizon sud-ouest, un peu plus haut et sur la gauche de Vénus; la planète rouge se couche à l’horizon ouest-sud-ouest vers 19h45. Le croissant lunaire reposera moins de 5 degrés à la droite de Mars le soir du 22 janvier.

    Jupiter se lève vers 18h30 au-dessus de l’horizon est-nord-est, et culmine au sud, à près de 60 degrés de hauteur, vers 1 heure du matin. La pleine Lune se lève en tandem avec Jupiter au crépuscule le 3 février et accompagne la brillante planète jusqu’au lendemain matin.

    Saturne est visible près de l’horizon sud-est en fin de nuit et à l’aube; la planète aux anneaux se lève vers 3h30 du matin et repose à plus de 20 degrés au-dessus de l’horizon sud-sud-est à l’aube. Le matin du 13 février, le croissant lunaire reposera à 5 degrés à la gauche de Saturne.

Add this

Partager cette page