Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers

    Du 12 au 26 février 2018

    Mercure est trop près du Soleil et n’est pas visible en ce moment. Du point de vue de la Terre, la petite planète passe derrière le Soleil (conjonction supérieure) le 17 février; elle réapparaîtra en mars dans le ciel du soir.

    Vénus réapparaît graduellement au crépuscule, entre 15 et 20 minutes après le coucher du Soleil, très bas à l’horizon ouest-sud-ouest; la brillante Étoile du Soir se couche à son tour peu après. Des jumelles pourraient vous aider au départ, mais Vénus deviendra plus facile à repérer à l’œil nu à mesure qu’elle s’écarte du Soleil au cours des prochaines semaines. Le soir du 15 février, tentez de déceler le mince croissant lunaire, à peine 2 degrés en haut et à gauche de Vénus.

    Mars se lève en direction sud-est vers 3 heures du matin, et se retrouve au sud-sud-est à l’aube. La planète rouge repose entre la brillante Jupiter à sa droite, et Saturne à sa gauche. Le matin du 10 mars, le croissant lunaire repose entre Mars et Saturne, dessinant un grand triangle avec les deux planètes.

    Jupiter apparaît vers 1 heure du matin au-dessus de l’horizon est-sud-est, et culmine aux premières lueurs de l’aube 27 degrés au-dessus de l’horizon sud. Le matin du 7 mars, la Lune gibbeuse décroissante repose à moins de 3 degrés et demi au-dessus de Jupiter.

    Saturne émerge au-dessus de l’horizon sud-est vers 4h30 du matin, puis gagne de la hauteur pendant l’aube jusqu’à ce qu’on la perde de vue dans la clarté du jour qui se lève. Le matin du 10 mars, le croissant lunaire repose entre Mars et Saturne, dessinant un grand triangle aplati avec les deux planètes. Le lendemain, 11 mars, le croissant de Lune brille à 4 degrés à la gauche de la planète aux anneaux.

Add this

Partager cette page