Menu global

Carnet horticole et botanique

Plantes carnivores

Français
Dionée attrape-mouche.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)  

« À toutes les bêtes sauvages, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui rampe sur la terre et qui est animé de vie, je donne pour nourriture toute la verdure des plantes et il en fut ainsi. » (Genèse 1, 30)

Il semble qu'il n'en fut pas tout à fait ainsi, puisqu'il existe à la surface du globe des plantes qui inversent le processus en se nourrissant de petits animaux. Elles possèdent ainsi une caractéristique qu'on n'attribue habituellement qu'à des représentants du règne animal : le carnivorisme. Cette anomalie apparente a fait naître dans l'imagination humaine des légendes de plantes mangeuses d'homme attaquant les explorateurs imprudents!

L'utilisation du terme de « carnivore » ne fait pas l'unanimité étant donné qu'il s'appliquerait strictement aux « mangeurs de chair ». Le terme « insectivore » conviendrait peut-être mieux, bien que d'autres petites proies n'appartenant pas à la classe des insectes soient souvent prises (araignées, protozoaires, etc.). On a même déjà trouvé de petits oiseaux et mammifères à l'intérieur de certains Nepenthes! Néanmoins, l'usage populaire a depuis longtemps consacré le terme de carnivore, et c'est la raison pour laquelle nous l'utiliserons ici.