Menu global

Carnet horticole et botanique

Plantes à fécondation croisée

Français
La citrouille (Cucurbita pepo 'Rocket') est une Cucurbitacée, dont les fleurs sont généralement unisexuées
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

L'exemple des Cucurbitacées

Cette famille est représentée par des plantes dont les fleurs sont généralement unisexuées (des fleurs mâles et femelles sont portées sur le même plant). Les fleurs mâles situées au bout d'un long pédoncule fécondent les fleurs femelles dont l'ovaire a déjà la forme d'un fruit miniature. La pollinisation croisée entre des plants différents est nécessaire, soit de façon manuelle, soit de façon naturelle – par les insectes et le vent.

Les Cucurbitacées s'hybrident facilement entre espèces et cultivars différents. Il faut donc s'assurer que le cultivar désiré soit bien isolé des autres sources de pollen de Cucurbitacées.

Procédés à suivre pour la récolte des semences de quelques légumes à fécondation croisée

Les courges et les citrouilles

Procédés à suivre

On récolte les courges et citrouilles à pleine maturité, l'écorce est alors épaissie et ne doit pas céder à la pression d'un ongle.

Les graines doivent compléter leur maturation au moins trois semaines après la récolte. On coupe le fruit en deux pour en extraire les semences débarrassées de leurs fibres. On les assèche et les étale sur une plaque ou un carton ciré pendant deux à trois semaines.

Les concombres

Procédés à suivre

Les concombres sont récoltés après maturité, lorsqu'ils sont mous et de couleur jaune foncé, orange ou blanc selon le cultivar.

On les tranche en deux pour extraire les semences à la cuillère. Ces graines sont déposées avec la pulpe dans un contenant en verre dans lequel on ajoute autant d'eau qu'il y a de pulpe. On place le contenant à l'abri de la lumière pour quarante-huit heures. Il y aura fermentation ce qui nettoiera les semences. Les graines imparfaites et la pulpe flotteront à la surface et seront éliminées. On rincera les autres à l'aide d'une passoire et on les sèchera comme celles des courges ou citrouilles.

Les melons

Procédés à suivre

Les melons sont cueillis un peu après leur maturité (mais avant qu'ils ne pourrissent ou qu'ils ne soient la proie des rongeurs!). On nettoie la semence à l'eau et on les sèche comme les courges.

Remarques

On peut cultiver le melon brodé et le melon d'eau ensemble et récolter leurs semences sans qu'il y ait eu de croisement puisqu'ils appartiennent à deux genres et deux espèces différents.

Il faudra s'assurer par contre que nos voisins à 300 mètres ou moins de nous n'en cultivent pas.

Les brocolis

Procédés à suivre

Lorsque les siliques renfermant les graines ont bruni, on peut couper les plants et les déposer sur une toile pour capter les graines à l'éclatement des siliques.

On ne doit conserver que l'inflorescence principale et empêcher le développement de toutes pousses secondaires.

On élimine ceux qui fleurissent prématurément.

Remarques

Il faut cultiver les brocolis à un kilomètre des autres membres de la famille des choux, notamment les différentes variétés de l'espèce Brassica oleracea. On peut par contre cultiver d'autres brocolis en les consommant avant la floraison.

Les radis d’été

Procédés à suivre

Les siliques sont récoltées avant qu'elles ne s'ouvrent dans un sac de papier.

On sélectionne les radis qui ont fleuri les derniers.

Remarques

Les radis se croisent entre eux ainsi qu'avec les navets, rutabaga, choux chinois, colza et les moutardes. On ne doit laisser fleurir qu'un cultivar ou les isoler d'un kilomètre.

 

Texte adapté d'un article de Nathalie Leuenberger paru dans la revue Quatre-Temps, Vol. 23, no.4.