Menu global

Carnet horticole et botanique

Plantes hôtes

Français
La chenille du papillon du céleri mange les feuilles de plusieurs plantes de la famille des ombellifères
Credit: Maxim Larrivée

Pour favoriser l'établissement à long terme des papillons dans votre jardin, vous devez cultiver des plantes hôtes dont se nourrissent les chenilles. Ces plantes sont indispensables aux papillons pour compléter leur cycle de vie.

Plusieurs espèces de papillons sont associées à une plante hôte spécifique. Ainsi la chenille du monarque (Danaus plexippus) s'alimente exclusivement de l'asclépiade (Asclepias spp.). Cette fleur des champs couramment appelée « petits cochons » offre le gîte et le couvert à la chenille jusqu'à sa transformation en chrysalide d'où émergera deux semaines plus tard un nouveau papillon.

Il est donc important d'inclure quelques plantes hôtes dans vos plates-bandes : ce sont pour la plupart des espèces indigènes que vous possédez peut-être déjà ou qui sont présentes dans votre voisinage. Attention cependant à bien contrôler leur expansion : certaines de ces plantes sauvages, telle l'asclépiade commune, sont très envahissantes.