Menu global

Carnet horticole et botanique

Précautions et produits floraux

Français
L'artichaut (Cynara scolymus) est une inflorescence en bouton, donc une fleur
Credit: Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)

Quelques précautions

Avec ce nouvel intérêt pour les fleurs, beaucoup d'informations confuses et contradictoires sont apparues concernant leur consommation. Il est donc important de ne pas se laisser tenter par leur attrait et de se méfier de certaines tels le pétunia, la digitale et le muguet, qui sont très toxiques.

En général, ne vous fiez ni à l'odeur ni au goût et n'utilisez que des espèces dont la comestibilité a été bien établie. Comme dans le cas des champignons, certaines font le délice des gastronomes, d'autres peuvent causer la mort ou de graves problèmes de santé. En cas de doute, il est préférable de s'abstenir.

Les enfants peuvent être très enthousiastes à l'idée de manger des fleurs. Il est cependant très important de bien les renseigner et de superviser leurs cueillettes. N'oubliez pas que nombre d'entre elles peuvent causer des intoxications.

Le monde des fleurs n'est pas fait que de beauté...

Produits floraux

Dans notre alimentation actuelle, on utilise déjà plusieurs produits de fleurs.

Le clou de girofle n'est autre que le bouton floral séché du giroflier, un arbre originaire d'une île des Philippines.

Le précieux safran est produit avec les minuscules stigmates séchés d'une fleur de crocus (Crocus sativus).

Le brocoli et l'artichaut sont des inflorescences en boutons. L'eau de rose occupe une place d'honneur dans la cuisine turque où elle sert à parfumer les desserts et les boissons. En Tunisie, on fabrique une eau similaire à base de fleur de géranium (Pelargonium).

Les boutons, les fruits ainsi que les graines de plusieurs plantes peuvent aussi être utilisés. Les boutons de capucines marinés remplacent les câpres et les graines mûres, séchées et moulues sont un substitut du poivre. Le pigment jaune naturel des fleurs de tagètes et de soucis en fait des substituts très économiques au safran.

Add this

Partager cette page