Menu global

Insectes et autres arthropodes

Préserver les spécimens

Français
Insectes préservés dans l'alcool
Credit: Espace pour la vie (Ekaterina Konioukhova)

Les méthodes de préservation des spécimens varient selon le type d’insectes et l’usage que l’on souhaite en faire. Voici les façons les plus courantes pour conserver adéquatement vos spécimens.

Les papillotes

Les papillotes sont des enveloppes de papier triangulaires ou rectangulaires, semi-transparentes ou transparentes. Elles sont utilisées pour les insectes à grandes ailes et permettent de ranger beaucoup de spécimens non montés dans une même boîte.

La conservation dans l’alcool

Cette méthode convient aux insectes dont le corps se déforme en séchant (araignées, éphémères, pucerons, chenilles et autres larves). Utilisez de l'alcool isopropylique (alcool à friction) à 70 ou 75 % pour remplir complètement les petites fioles de verre qui contiennent les spécimens.

La préparation des spécimens pour l’épinglage et l’étalage

Les insectes destinés à l’épinglage doivent être assez souples pour éviter les bris. Les insectes gardés au congélateur doivent être ramenés à la température ambiante en les sortant à l’avance. Les spécimens séchés nécessitent une réhumidification. Ce processus nécessite un séjour de 12 à 24 heures dans un ramollissoir.

L’épinglage

L’épinglage des spécimens nécessite des épingles entomologiques, qui résistent à la rouille et sont offertes dans les boutiques spécialisées.

L'épingle est piquée dans le thorax du spécimen (jamais dans l'abdomen), à un endroit qui varie selon l'ordre auquel l'insecte appartient.

L’étalage

Cette étape consiste à disposer certaines parties du corps de l'insecte de façon à pouvoir les examiner facilement. Elle sert aussi à donner une position naturelle au spécimen. L'étalage se pratique avec un spécimen monté sur une épingle entomologique, quand l'insecte est encore souple, en utilisant une planche de montage appelée étaloir. Laissez sécher les spécimens à l'air libre sur les étaloirs durant une à trois semaines, selon leur taille.

L’étiquetage

Les étiquettes épinglées sous les spécimens donnent sa valeur scientifique à une collection d'insectes. Tous les spécimens doivent être munis d'au moins une étiquette, mais ils en portent généralement davantage. Les renseignements à inscrire sont, par exemple, le lieu et la date de récolte, l’habitat de l’insecte et autres détails sur sa capture, et l’identification de l’insecte.

Add this

Partager cette page