Menu global

Quel temps fera-t-il le jour de l’éclipse ?

Français
Fraction nuageuse moyenne en août, à 10h30 heure normale locale. Carte basée sur 17 années d'observations satellitaires. Voir http://eclipsophile.com/overview
Crédit photo : D'après Jay Anderson, eclipsophile.com

Une éclipse totale de Soleil est un spectacle époustouflant qui laisse un souvenir mémorable pour tous ceux qui ont la chance d’en observer. Pour être sûrs de ne rien laisser au hasard, les véritables mordus du phénomène se préparent des mois à l’avance. Malgré toutes les précautions prises, il demeure cependant un impondérable qui peut venir gâcher votre expérience : la météo.

C’est pourquoi les chasseurs d’éclipses d’expérience veulent être mobiles. Dans les jours et les heures précédant l’éclipse, ils suivent les prévisions météo. Si besoin est, ils se déplaceront vers un site d’observation offrant un ciel dégagé au moment critique. De cette façon, ils optimisent leurs chances d’observer la partie la plus importante de l’éclipse, la totalité.

La prochaine éclipse totale de Soleil aura lieu le 21 août 2017. En analysant la couverture nuageuse à cette date au cours des dernières années, on constate que l’ouest des États-Unis offre les meilleures probabilités de beau temps. Dans les états de l’Oregon et de l’Idaho, dans le centre du Wyoming et l’ouest du Nebraska, les statistiques des années passées basées sur les observations satellites montrent que le ciel est en moyenne à 80% dégagé au moment de l’éclipse. Dans la portion est des États-Unis, cette proportion chute à moins de 40%.

Au Québec, les chances de bénéficier d’un ciel complètement dégagé lors de l’éclipse sont nettement moins bonnes. Cette exigence est cependant moins cruciale étant donné que l’éclipse du 21 août sera partielle. Compte tenu de la longue durée du phénomène (plus de deux heures) et l’absence de véritable « moment critique » à ne pas manquer, même un ciel partiellement nuageux nous laissera voir l’évolution de l’éclipse. Dans la région de Montréal, en août, les mêmes statistiques montrent que la fraction du ciel couverte de nuages est d’environ 50% en moyenne en après-midi. La couverture nuageuse augmente sensiblement vers le nord de la province, mais à moins de se trouver sous un ciel complètement bouché, les chances demeurent assez bonnes de pouvoir observer au moins une partie du phénomène.

Soyons clairs : ces données ne sont que des statistiques. Pour de véritables prévisions météorologiques précises, il faudra attendre les jours qui précèdent le 21 août. Souhaitons donc que la nature collabore cette journée-là et que l’éclipse se déroule sous un ciel parfaitement dégagé !

Add this

Partager cette page