Menu global

Carnet horticole et botanique

Semis de ginkgo

Français
Ginkgo biloba.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Germination

Le Ginkgo biloba ne produit ni graines, ni fruits. Les arbres mâles produisent du pollen et les arbres femelles des ovules. Ces derniers sont communément appelés « fruits ».

À maturité, l’ovule ressemble à une petite prune dorée. Sous la couche externe charnue se trouve une coque ligneuse semblable à une grosse pistache. Ce « noyau » renferme une « amande » (voir encadré).

Les ovules sont récoltés à la fin octobre ou au début novembre, lorsqu’ils tombent au sol. Il est important de porter des gants lors de la manipulation des ovules, car le contact avec la couche charnue peut provoquer des dermatites. Cette « pulpe » est aussi toxique par ingestion. À noter que la « pulpe » dégage une odeur de beurre rance ou de vomissure lorsqu’elle se décompose.

Après la récolte, les ovules sont débarrassés de leur couche charnue en les faisant tremper dans l’eau. Pour parfaire la maturation de l’embryon, les « noyaux » sont ensuite placés en stratification chaude pendant 6 à 8 semaines, puis en stratification froide pour une même durée ou pendant tout l’hiver. Après cette période de stratification artificielle, ils peuvent être semés en pots. Les pots peuvent être placés à l’extérieur au printemps lorsque la température le permet. Il est aussi possible de semer les « noyaux » de ginkgo à l’automne, en pleine terre ou dans des pots enfouis dans le sol. Ils subiront alors une stratification naturelle. Seuls les ovules fécondés pourront germer.

La stratification artificielle cherche à reproduire les conditions naturelles nécessaires à la germination des semences. Une façon simple de stratifier artificiellement les « noyaux » de ginkgo consiste à les mélanger avec un substrat humide (sable, vermiculite ou mousse de tourbe) dans des sacs de plastique transparents légèrement perforés. Pour la stratification chaude, le sac est placé à une température de 20 à30 °C. Il faut vérifier périodiquement l’état du substrat pour s’assurer qu’il ne s’assèche pas. Pour la stratification froide, le réfrigérateur (environ5 °C) convient bien.

L’amande est la graine des fruits drupacés (pêche, prune, abricot, etc.). L’« amande » du ginkgo est en fait l’endosperme ou prothalle femelle (tissu nourricier). Elle est consommée en Asie, malgré sa toxicité potentielle. Elle renferme de la ginkgotoxine. La cuisson détruirait la toxine, mais les « amandes » cuites devraient néanmoins être consommées avec modération. Plusieurs cas d’empoisonnements ont été rapportés. Les enfants sont plus vulnérables à l’intoxication. 

Add this

Partager cette page