Menu global

Carnet horticole et botanique

Semis de ginkgo

Français
Ginkgo biloba.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Germination

La graine du Ginkgo biloba est récoltée dès sa chute de l'arbre. Elle est dépulpée et stratifiée à la chaleur pendant trois mois pour parfaire la maturation de l'embryon.

La graine du ginkgo est recouverte d'un tégument, lui-même composé d'une couche interne dure et d'une couche externe charnue de couleur jaunâtre. Lorsqu'on mentionne qu'il faut dépulper la graine, on se réfère à sa couche externe. Pour l'enlever, il suffit de faire tremper les fruits qui viennent d'être récoltés dans un seau d'eau chaude. Ensuite, il faut écraser la pulpe et expulser la graine. Une fois rincée et séchée, la graine ressemble à une grosse pistache.

On stratifie ensuite au froid pendant six mois. Avec cette méthode, la levée est valable quoique très irrégulière.

Une autre méthode consiste à dépulper les fruits dès qu'ils se détachent de l'arbre, mais à placer ensuite les graines en stratification pendant 18 mois. On sèmera au deuxième printemps.

La stratification consiste à placer des graines entre des couches de sable ou de mousse de tourbe humide, puis de les remiser dans un endroit frais ou froid jusqu'au moment de les mettre en terre au printemps. Ce terme s'applique à tout procédé de préparation et de conditionnement des graines en vue de favoriser leur germination.

Évidemment, on parle de stratification seulement pour les graines que l'on ne sèmera qu'au printemps. Si les graines sont mises en terre à l'automne, on parle alors de stratification naturelle dans le sol.

Rappelons ici que, dans la nature, les graines tombent au sol et passent l'hiver en milieu humide et froid. Ainsi, elles se préconditionnent à germer dès le réchauffement de la température au printemps. La stratification artificielle tend à reproduire ces conditions. S'il s'agit de fruits et de graines qui mûrissent tôt en été, on répètera les conditions de la nature en stratifiant dans le sable et en laissant les graines à la chaleur pour une période de deux mois avant de leur faire subir la stratification à froid. Les graines qui mûrissent tard n'ont besoin que d'une stratification à froid.

Une stratification facile consiste à mélanger les graines avec du sable ou de la mousse de tourbe humide dans des sacs de polythène avant de les mettre au réfrigérateur jusqu'au printemps.

Si on se procure des graines d'un fournisseur, elles sont probablement dépourvues d'enveloppe externe. Elles sont alors fort probablement déjà dépulpées. Cependant, il est alors recommander de ramollir la couche interne lors d'un processus appelé scarification. Cette opération vise à entailler légèrement l'épiderme d'une graine pour favoriser la germination.

Enfin, voici une autre méthode, expérimentée par Norman C. Deno, un chercheur reconnu dans le domaine de la germination des semences. Il a d'abord dépulpé puis bien nettoyé les semences. Il les a rincées pendant 7 jours d'affilée pour éliminer les inhibiteurs de germination qui les recouvrent. Sans ce traitement, aucune semence n'a germé. Il les a ensuite plantées dans un mélange de tourbe et de sable à une température de 21 °C. De cette manière, il a obtenu un taux de germination de 80 % étalée sur une période de 5 à 10 semaines. Il a ensuite repiqué les plantules dans un terreau de croissance.

Dans tous les cas, les semis de ginkgo demandent de la patience...