Menu global

Simon Joly

Français
Pollinisation manuelle de plantes dans les serres du Jardin botanique.
Crédit photo : Marie-Hélène Croisetière

Ph.D., 2006
Université de Montréal 

A propos de mon travail… 

Chercheur au Jardin botanique depuis 2010, j’étudie la génétique et l’évolution des plantes. J’essaie de comprendre la biodiversité qui nous entoure et comment les plantes s’adaptent à leur environnement.

J’observe les plantes sur le terrain et réalise des analyses génétiques. Cela implique souvent de reconstruire la généalogie des plantes, ce qui permet ensuite de tester mes hypothèses sur leur évolution. Mes travaux portent principalement sur un groupe d’espèces tropicales de la famille des Gesnériacées présent dans les Antilles. Je m’intéresse particulièrement aux changements dans la forme de leurs fleurs qui sont survenus à répétition au cours l’évolution et qui permettent aux plantes d’attirer différents types de pollinisateurs. Les plantes sont ainsi passées de la pollinisation par les colibris puis aux chauves-souris et vice versa. Les fleurs butinées par les colibris sont souvent tubulaires et colorées, tandis que celles butinées par les chauves-souris sont pales et ouvertes. Comment et pourquoi ces changements de forme sont-ils survenus ? C’est ce que je tente de découvrir, notamment en identifiant les gènes responsables du passage d’une forme de fleur à une autre.

J’utilise aussi des approches similaires dans des projets plus appliqués. Par exemple, j’essaie de comprendre comment le blé s’adapte à des conditions de sècheresse qui sont appelées à être plus fréquentes dans un contexte de changements climatiques.

Pourquoi j’aime la recherche…

Difficile de trouver un monde plus captivant que celui de la recherche. C’est un univers intarissable de questions auxquelles j’ai envie de répondre! Je le compare à de la résolution de problèmes et j’aime chercher les outils qui peuvent m’aider à résoudre ces interrogations. Passionné et d’un naturel dynamique, j’aime me lancer dans différents projets et m’y impliquer à 100% ! La reconnaissance par mes pairs que mes travaux apportent une valeur ajoutée à la recherche me pousse à toujours m’améliorer et à fournir un travail qui soit le meilleur possible.

 

Add this

Partager cette page