Menu global

Carnet horticole et botanique

Soins

Français
Hatiora salicornioides, un cactus épiphyte
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Lumière

Contrairement aux autres Cactacées, les cactus épiphytes ne doivent pas être exposés au soleil direct durant la saison chaude. Un éclairage vif mais tamisé leur convient au printemps et en été alors qu'en automne et en hiver, quelques heures de plein soleil quotidiennement leur sont bénéfiques.

Terreau

Le terreau doit être poreux afin de permettre un bon drainage et une bonne aération. Un mélange légèrement acide leur convient (pH 5 à 6). Par exemple, on peut fabriquer un mélange composé de 40 % de perlite et de 60 % de tourbe de sphaigne ou encore une formule composée de 5 parties de terreau commercial et d'une partie de perlite ou d'écorces grossières.

Température

La température ambiante de nos maisons leur convient habituellement. Ils bénéficient d'être placés à l'extérieur dans un coin ombragé durant l'été et d'être rentrés avant la saison froide. La température diurne idéale se situe autour de 20 °C alors que la température nocturne idéale est de 15 °C. En hiver, la température ne doit pas descendre sous 10 °C.

Humidité

Au printemps et en été, il est recommandé de bassiner ces plantes pour augmenter l'humidité ambiante. L'automne et l'hiver, il faut éviter de les placer près des sources de chaleur afin d'empêcher une déshydratation excessive. Elles apprécient une vaporisation du feuillage par temps sec.

Arrosage

Dans leur habitat naturel, les précipitations varient de 37 cm par mois, de décembre à mars, à 3 cm par mois durant l'été. Par conséquent, les cactus épiphytes ont besoin d'humidité en tout temps. Il est bon de laisser sécher légèrement le terreau entre les arrosages, mais jamais complètement. Ces cactus peuvent mourir s'il y a excès ou pénurie d'eau.

Fertilisation

Un engrais soluble équilibré, tel le 20-20-20, peut être appliqué une fois par semaine, au quart de la dose recommandée, en période de croissance active. On cesse environ trois mois avant la floraison, soit en septembre pour le cactus de Noël. Cette période de repos, pendant laquelle on réduit les arrosages et la température, stimulera la formation de nouveaux boutons floraux qui se développeront sur les segments de l'année. On reprend la fertilisation après la floraison.

Multiplication

Ces cactus sont multipliés par le semis ou par le bouturage, plus rapide. Les boutures de tiges peuvent être effectuées en tout temps, mais l'hiver on doit maintenir le substrat à une température de 20 °C. La technique consiste à prélever des extrémités de tiges composées de 1 à 4 segments. On les laisse sécher quelques heures pour permettre la cicatrisation et ainsi prévenir la pourriture. On les place simplement dans un terreau artificiel ou dans un mélange composé en parties égales de mousse de tourbe, de sable et de perlite.

L'enracinement prend généralement de 2 à 3 semaines. On les transplante alors dans un terreau et on les taille pour conserver 2 segments, en mai ou juin, pour favoriser la ramification des tiges sur lesquelles se formeront les fleurs.

Floraison

Les nouveaux boutons floraux se développent sur les segments de l’année précédente et il ne faut donc pas tailler, sinon la formation des boutons sera remise à l'année suivante.

Deux facteurs influencent la formation des boutons floraux chez le cactus de Noël : la température et la durée du jour (photopériode). Que ces facteurs soient présents, séparément ou simultanément, ils auront pour effet l'induction des boutons floraux.

Contrôle de la température

Maintenir une température nocturne d'environ 15 °C. Des températures plus élevées provoqueront plus de croissance végétative que de boutons floraux et des températures inférieures peuvent retarder la floraison de 2 à 4 semaines.

Contrôle de la lumière

De 14 à 16 heures de noirceur totale et sans interruption tous les jours pendant 6 semaines. Il convient tout de même de soumettre la plante à un éclairage normal durant le jour. À la maison, on peut simplement recouvrir le cactus d'une grande boîte de carton vers 17 h et l'enlever le lendemain vers 8 h.

Les conditions idéales se résument donc à 6 semaines de jours courts : 8 à 10 heures de lumière par jour à 20-21 °C avec une température nocturne plus fraîche, soit environ 15 °C. Tout au long de ce traitement, les arrosages doivent être maintenus comme à l'habitude. Quelle que soit la méthode utilisée, une fois que les boutons sont formés, vous pouvez revenir aux conditions normales.

Important

Ces méthodes ne s'appliquent qu'au cactus de Noël, les Epiphyllum et les Hatiora n'ont pas besoin de ce traitement. Leur floraison sera initiée par une température hivernale plus fraîche et une photopériode plus courte, jumelées à une diminution des arrosages.

Ravageurs, maladies et problèmes physiologiques

Des feuilles plissées indiquent que les plantes ont souffert d'un excès ou d'un manque d'eau. Touchez le sol pour évaluer le degré d'humidité et évitez de laisser un excédent d'eau dans la soucoupe.

Règle générale, les plantes peuvent souffrir plus facilement d'un excès que d'un manque d'eau. Il importe donc de les planter dans un sol qui se draine bien. Un sol mal drainé ou un excès d'arrosage favorisent généralement le développement d'agents pathogènes responsables de la pourriture des racines. Les cochenilles peuvent aussi parasiter ces plantes. Il est alors recommandé de les enlever à l'aide d'un coton tige imbibé d'alcool à friction et de bien rincer ensuite pour éviter les brûlures.

La chute des boutons floraux est un problème fréquent, causé par un excès de chaleur, un manque d'eau ou par le déplacement des plants au moment de la floraison. Pour le prévenir, il convient de conserver les plantes à une température avoisinant 19 °C et d'éviter de les déplacer lors de la floraison.