Menu global

Carnet horticole et botanique

Systèmes de stabilisation

Français
Un système de stabilisation adéquat permet un mouvement naturel du tronc
Credit: Jardin botanique de Montréal (Robert Mineau)

Le tuteurage

Il est très important d'évaluer la pertinence de stabiliser les végétaux qui doivent être mis en terre. En effet, tuteurer un arbre qui n'en a pas besoin peut avoir un impact négatif sur le développement du tronc et du système racinaire du végétal. Voici donc les situations où le tuteurage est nécessaire :

  • l'arbre est à racines nues;
  • l'arbre ne tient pas debout seul;
  • le sol est instable, détrempé ou soumis à des inondations saisonnières;
  • le site de plantation est exposé à des vents forts;
  • la motte de terre qui entoure les racines est trop petite par rapport à la hauteur de l'arbre ou à sa couronne.

Un système de stabilisation adéquat permet un mouvement naturel du tronc tout en étant suffisamment solide. Pour atteindre cet objectif, utilisez une seule attache par tuteur. De plus, portez une attention particulière aux matériaux utilisés.

Exemples d'attaches :

  • sangles élastiques;
  • chambre à air d'un pneu de bicyclette;
  • bas de nylon;
  • bandes de coton;
  • sellettes vendues dans les centres de jardinage.

Pour éviter de causer des blessures au tronc et pour assurer un support ferme mais flexible, utilisez des sangles larges. De plus, formez un 8 avec l'attache (sauf si vous utilisez une sellette commerciale) et fixez cette dernière au tuteur de façon un peu lâche. N'employez pas de broche, de corde ou de boyau d'arrosage dans lequel est inséré un fil métallique.Évitez d'utiliser des tuteurs trop larges ou de les placer de façon à ombrager le tronc car cela entraînerait des déformations.

Exemples de tuteurs :

  • tige ou tuyau métallique;
  • poteau de bois.

En fonction du diamètre du tronc de l'arbre à mettre en terre, différents systèmes de stabilisation peuvent être utilisés.

Stabilisation à l'aide d'un seul tuteur

Stabilisation à l'aide d'un seul tuteur

Si le tronc de votre arbre a un diamètre inférieur à 5 cm, un seul tuteur suffit.

  1. Après avoir déposé l'arbre dans la fosse de plantation, positionnez le tuteur. Placez-le en dehors de la motte (si possible), du côté des vents dominants.
  2. Enfoncez le tuteur dans le sol non remanié, à une profondeur d'au moins 60 cm. Une fois enfoncé, le tuteur doit avoir une longueur équivalente aux 2/3 de la hauteur du tronc, pas plus.
  3. Fixez l'attache à l'extrémité du tuteur en veillant à ce que ce dernier ne puisse entrer en contact avec le tronc. Poursuivez ensuite les étapes de la plantation.

Stabilisation à l'aide de deux ou trois tuteurs

Stabilisation à l'aide de deux ou trois tuteurs

Utilisez deux ou trois tuteurs si le tronc de votre arbre a un diamètre de 5 à 10 cm.

  1. Déposez l'arbre dans la fosse de plantation. Placez les tuteurs de part et d'autre de l'arbre, en dehors de la motte (si possible), dans le sens des vents dominants. Si vous utilisez trois tuteurs, disposez-les en triangle.
  2. Enfoncez les tuteurs dans le sol non remanié, à une profondeur d'au moins 60 cm. Une fois enfoncés, les tuteurs doivent avoir une longueur équivalente aux 2/3 de la hauteur du tronc, pas plus.
  3. Fixez chaque attache à l'extrémité d'un tuteur. Veillez à ce que les tuteurs ne puissent blesser le végétal. Poursuivez ensuite les étapes de la plantation.

Stabilisation à l'aide de haubans

Stabilisation à l'aide de haubans

Si le tronc de votre arbre a un diamètre supérieur à 10 cm, le haubanage peut être utilisé.

Ce système comprend 3 ancres enfoncées dans le sol auxquels sont fixés des câbles qui émergent à la surface. Ces derniers sont reliés, à l'aide d'un tendeur, à 3 autres câbles qui maintiennent le tronc. Pour les ancres, il vous est possible d'employer des piquets en bois ou en acier. Quant aux haubans (câbles), privilégiez ceux qui sont en acier galvanisé. Pour attacher les haubans au tronc de l'arbre sans causer de blessures, utilisez des sangles élastiques ou des bandes de vieux tapis. Ces attaches doivent avoir au moins 3 pouces de largeur. L'ajout d'œillets permettra d'y fixer les câbles facilement.

  1. Une fois la plantation complétée, enfoncez profondément les ancres dans le sol non remanié, selon un angle de 30°. Assurez-vous de les disposer en triangle, à égale distance du tronc.
  2. Fixez la partie inférieure des haubans au système d'ancrage.
  3. Positionnez les attaches à la hauteur des premières branches de l'arbre. En tendant les câbles selon un angle de 45, faites-les passer dans les oeillets. Ajustez-les ensuite pour permettre un mouvement naturel du tronc.

Assurez-vous que les haubans ne touchent pas à l'arbre.

Le retrait des systèmes de stabilisation

La stabilisation des arbres doit demeurer une mesure temporaire. Plus les tuteurs ou haubans sont retirés rapidement, moins les risques de blessures sont élevés et plus l'arbre développe un tronc solide et un système racinaire bien établi. Pour la plupart des petits arbres, il est possible d'enlever le système de stabilisation une année après la plantation. Pour les végétaux de plus gros calibres, il sera peut-être nécessaire de laisser les tuteurs ou haubans en place pendant 2 ans. En cas de doute, bougez le tronc pour déceler un mouvement de la motte. S'il n'y a aucun mouvement, retirez le système de stabilisation.