Menu global

Carnet horticole et botanique

Taille des vivaces à l'automne

Français
Symphyotrichum laeve 'Bluebird'
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)

Tailler ou ne pas tailler les vivaces à l’automne?
Voilà une question qui revient fréquemment.

En fait, dans la grande majorité des cas, il n’est pas nécessaire ni même souhaitable de supprimer le feuillage et les tiges florales des vivaces à l’automne. En les laissant en place, vous favorisez la rétention de la neige, le meilleur isolant qui soit, et offrez ainsi à vos plantes une meilleure protection contre les rigueurs de l’hiver.

Les tiges séchées et les feuilles mortes servent également d’abri hivernal à de nombreux organismes utiles au jardin, comme les coccinelles indigènes. De plus, les fruits et les graines qui persistent sur les plantes en fin de saison font le régal de certains oiseaux.

En outre, les feuilles et les tiges des vivaces nourrissent le sol en se décomposant. Et il n’y a pas lieu de vous inquiéter, vous n’aurez pas à faire un grand ménage printanier : les résidus végétaux seront rapidement cachés par le nouveau feuillage et poursuivront leur décomposition pendant l’été, à l’abri des regards.

Enfin, les inflorescences séchées et le feuillage de certaines vivaces, notamment des graminées, offrent un magnifique spectacle à l’automne, et même en hiver. En les laissant en place, vous profitez de leur beauté, tout en économisant temps et effort.

Le printemps venu, si la vue des tiges florales brunies vous dérange, vous pouvez les couper en petits morceaux et les déposez au pied des plantes. De plus, si vous trouvez que le feuillage jauni de certaines graminées prend trop de temps à se décomposer, vous pouvez le tailler tôt au printemps et l’utiliser comme matière riche en carbone pour votre compost.

Saviez-vous qu’en laissant les matières organiques produites par les végétaux se décomposer sur place, vous avez de moins en moins besoin d’appliquer du compost et des engrais dans vos plates-bandes? En effet, Dame Nature travaille alors pour vous et le sol s’enrichit, tout naturellement.

Quelques exceptions

Les vivaces fréquemment affectées par les maladies fongiques et les ravageurs devraient être taillées. Ne compostez jamais de résidus infectés ou parasités qui peuvent devenir une source de contamination importante.

Add this

Partager cette page