Menu global

Carnet horticole et botanique

Terrarium

Français
Terrarium pour exposition de Toronto.
Credit: Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Un terrarium est par définition un jardin sous verre. Cette technique, très populaire à l’époque victorienne, suscite actuellement un nouvel engouement. Selon la fantaisie du jardinier, il prendra l’aspect de différents paysages : un sous-bois, un désert, une jungle tropicale. En y ajoutant de l’eau, des insectes ou de petits animaux, il se transforme en vivarium.

Créer un terrarium est un projet amusant et éducatif, car il illustre bien la notion d’écosystème. Tout comme notre planète, mais à une échelle miniature, le terrarium est un écosystème fermé. De nombreux processus s’y déroulent en interaction : photosynthèse, respiration, cycle de l’eau.

Cet environnement clos nous permet de mieux comprendre les influences mutuelles existant entre les organismes vivants et leur environnement. Grâce à l’énergie du soleil et à la photosynthèse, les plantes produisent leur propre nourriture. L’eau du terrarium est constamment recyclée, passant de la phase liquide à gazeuse. L’humidité de l’air se condense sur les parois de verre, retourne à la terre et est absorbée par les racines des plantes.

La culture sous verre ou en terrarium offre une solution originale au problème de l’air trop sec de nos maisons puisqu’elle procure aux plantes une humidité élevée. Elle permet ainsi de cultiver des plantes plus exigeantes. De plus, le terrarium est très décoratif et s’offre bien en cadeau aux personnes allergiques au pollen des fleurs.

Add this

Partager cette page