Menu global

  • 14 juillet 2023

Le nouvel Insectarium de Montréal reçoit la certification LEED or

  • Insectarium
Crédit photo : Espace pour la vie/James Britain
Le nouvel Insectarium : en symbiose avec la nature
  • Le nouvel Insectarium : en symbiose avec la nature
  • Le nouvel Insectarium de Montréal reçoit la certification LEED or
  • Le nouvel Insectarium de Montréal reçoit la certification LEED or

Le Conseil du bâtiment durable du Canada a octroyé la certification LEED or au nouvel Insectarium de Montréal. Celui-ci devient le premier bâtiment doté d’une serre à mur-rideau certifiée LEED or au Québec.

Des premières étapes de conception du concours international d’architecture (remporté par le consortium Kuehn Malvezzi, Pelletier De Fontenay, Jodoin Lamarre Pratte architectes, Dupras Ledoux et NCK) à la réalisation soignée de la construction par des ouvriers qualifiés, le succès du projet a pris appui sur une multitude de stratégies de développement durable en suivant un processus de conception intégrée (PCI). En voici quelques unes :

  • l’optimisation de la ventilation naturelle dans les serres;
  • la complémentarité des systèmes passifs et actifs de gestion d’énergie par un système automatisé;
  • l’éclairage efficace (lumière naturelle et artificielle);
  • l’utilisation de matériaux ayant une longue pérennité;
  • la gestion responsable des eaux.

Au-delà de la maîtrise de l’énergie

Le projet n’est pas seulement un exemple de maîtrise de l’énergie, mais aussi l’illustration d’une intégration de tous les systèmes. Le bâtiment lie les éléments bioclimatiques à la forme architecturale. Ainsi, l’implantation compacte et les dénivellations des planchers ont été conçues de façon à utiliser les composantes naturelles du site dont l’orientation solaire, le vent dominant et l’accumulation des eaux de pluie dans un bassin de rétention.

S’appuyant sur un système de géothermie de pointe, l’Insectarium a triplé le nombre de ses puits afin d’assurer une autonomie du bâtiment de l’ordre de 75 %. Grâce à une station météo installée à même son toit, le bâtiment peut réguler de manière complètement automatisée son taux d’humidité et la chaleur ressentie, en propulsant de l’air pour refroidir la serre l’été, en déployant des voilures pour recouvrir la toiture vitrée, et en ouvrant des fenêtres sans qu’aucun insecte ne puisse sortir !

De la muséologie à l’architecture, le nouvel Insectarium innove sur tous les plans.

Add this