Menu global

  • 28 décembre 2020

Planètes visibles à l'oeil nu - 28 décembre 2020

  • Planétarium Rio Tinto Alcan
Crédit photo : Sophie Desrosiers
Le ciel à l'oeil nu

Du 28 décembre 2020 au 11 janvier 2021

Mercure est passée derrière le Soleil (conjonction supérieure) le 19 décembre. On retrouvera la petite planète dans le ciel du soir où elle effectue une très bonne apparition du 10 au 31 janvier : cherchez Mercure quelques degrés au-dessus de l’horizon sud-ouest, 30 à 45 minutes après le coucher du Soleil. Le 11 janvier, Mercure s’approche à moins de 1 ½ degré de Jupiter.

Vénus est la brillante Étoile du matin qu’on aperçoit maintenant très bas à l’horizon sud-est pendant l’aube. L’écart entre Vénus et le Soleil rétrécit de plus en plus : la planète émerge après 6h30 du matin et atteint moins d’une dizaine de degrés de hauteur avant le lever du Soleil. Le matin du 11 janvier, la mince Lune décroissante repose 4 degrés à droite de Vénus.

Mars s’éloigne de plus en plus de la Terre mais elle est encore remarquablement brillante. La planète rouge s’allume au crépuscule, environ 45 degrés au-dessus de l’horizon sud-est, culmine vers 18h30 à plus de 55 degrés de hauteur en direction sud, et disparaît sous l’horizon ouest après 1h30 du matin. Le soir du 20 janvier, le premier quartier de Lune s’approche à 6 degrés sous Mars. Le lendemain, 21 janvier au crépuscule, on retrouve la Lune gibbeuse croissante 7 ½ degrés en bas et à gauche de la planète rouge.

Jupiter s’allume au crépuscule en direction sud-ouest, une dizaine de degrés au-dessus de l’horizon. La brillante planète géante disparaît sous l’horizon sud-ouest après 18h15. Remarquez également la présence toute proche de Saturne, nettement plus faible, plus bas et à sa droite; l’écart entre les deux planètes se creuse de soir en soir, tandis qu’elles s’enfoncent de plus en plus dans l’éclat du Soleil. Le 11 janvier, Mercure s’approche à moins de 1 ½ degré de Jupiter.

Saturne s’allume au crépuscule en direction sud-ouest, moins d’une dizaine de degrés au-dessus de l’horizon, plus bas et à droite de la très brillante Jupiter. Remarquez comme l’écart entre les deux planètes se creuse de soir en soir, tandis qu’elles s’enfoncent de plus en plus dans l’éclat du Soleil.

Add this

Partager cette page