Menu global

  • 9 juillet 2021

Une nouvelle espèce d’insectes trouvée dans un morceau d’ambre

  • Insectarium
La punaise découverte dans un morceau d’ambre au Myanmar se caractérise par des antennes extravagantes.
Crédit photo : Insectarium de Montréal (Royce T. Cumming)
Une punaise (Ferriantenna excalibur) dans un morceau d’ambre.

Un insecte qui vivait à l’époque du crétacé, soit des dinosaures comme les tyrannosaures, tricératops, etc., il y a environ 65 millions d’années a été découvert dans un morceau d’ambre du Myanmar.

La Ferriantenna excalibur est une punaise de la famille des Coreidae. Cette punaise aux antennes extravagantes n’existe plus aujourd’hui ce qui rend encore plus extraordinaire cette découverte, car elle est un témoin de l’évolution de cette famille. Fait à noter : cette famille est actuellement caractérisée par des pattes extravagantes et non des antennes extravagantes.

Il s’agit du 5e fossile de ces punaises en provenance de cette période. Trois de ces fossiles sont sur des pierres et un seul autre est dans l’ambre.

Son nom latin Ferriantenna excalibur a les origines suivantes :

Genre : Ferriantenna est dérivé du nom latin ferri qui veut dire arme et antenna pour antennes. La forme des antennes rappelle la forme d’une arme comme une épée.

Espèce : Excalibur est le nom de l’épée mythique de la légende du poème de Merlin sur la fameuse épée du roi Arthur, roi d’Angleterre.

La famille des Coreidae est de nos jours cosmopolite avec plus de 3100 espèces, réparties dans 260 genres. Le Québec possède plus de sept espèces dans six genres.

Le morceau d’ambre viendra enrichir la collection scientifique de l’Insectarium de Montréal.

Il s’agit de la deuxième publication en paléoentomologie de Royce T. Cumming, chercheur associé à l'Insectarium, et Stéphane Le Tirant, conservateur de la collection scientifique de l'Insectarium.

L’article « Drawing the Excalibur bug from the stone: adding credibility to the double-edged sword hypothesis of coreid evolution (Hemiptera, Coreidae) », a été publié le 14 juin 2021 dans le journal scientifique ZooKeys.

Add this

Partager cette page