Blogue

20 ans de présence humaine dans la Station spatiale internationale

David Saint-Jacques et le biomoniteur
Credit: Agence spatiale canadienne/NASA
David Saint-Jacques et le biomoniteur
  • David Saint-Jacques et le biomoniteur
  • Fleuve Saint-Laurent – La Terre vue par David Saint-Jacques
  • Station spatiale internationale
20 ans de présence humaine dans la Station spatiale internationale

Le 2 novembre 2000 marque un jalon important dans l’histoire de l’exploration spatiale. C’est à cette date qu’un premier équipage entame un séjour à bord de la Station spatiale internationale (SSI).  Depuis, la Station est habitée en permanence par des femmes et des hommes, qui s’y relaient sans interruption pour faire avancer les connaissances de l’humanité.

Une collaboration internationale

La Station spatiale internationale est le fruit d’un partenariat entre les agences spatiales américaine (NASA), canadienne (ASC), russe (Roscosmos), européenne (ESA) et japonaise (JAXA). Chaque partenaire obtient une part de temps pour ses expériences scientifiques ou la présence de ses astronautes, en proportion de sa contribution financière au projet.

La contribution canadienne

L’Agence spatiale canadienne a fourni le Système d’entretien mobile de la Station, avec le bras robotisé Canadarm2 et sa « main » Dextre. D’autres éléments importants de la Station, comme les antennes de communication, sont également de fabrication canadienne. Bien que modeste en regard du budget global, la participation canadienne est essentielle à l’assemblage et aux opérations régulières de la Station.

20 ans d’occupation continuelle

On compte 34 femmes parmi les 241 personnes de 19 pays qui ont visité la Station spatiale internationale pour quelques jours ou vécu à bord pour des séjours de plusieurs mois. Certains astronautes y sont allés jusqu’à cinq fois ! Sept astronautes de l’Agence spatiale canadienne ont séjourné sur la Station spatiale internationale, que ce soit pour de courtes, mais cruciales missions d’assemblage ou pour des séjours de plusieurs mois dans l’espace. David Saint-Jacques est le dernier astronaute canadien à s’être rendu sur la Station. Il a passé 203 jours dans l’espace entre décembre 2018 et juin 2019, soit le plus long séjour pour un astronaute canadien.

Une maison dans l’espace

La Station spatiale internationale s’est considérablement agrandie en deux décennies. Elle s’étend sur 109 m de longueur par 73 m de largueur et 30 m de hauteur, ce qui correspond environ à la taille de 5 patinoires de la LNH. Sa masse de plus de 420 tonnes en fait le plus gros objet artificiel placé en orbite terrestre. Elle accueille maintenant jusqu’à sept astronautes, qui disposent d’une fenêtre panoramique avec une vue imprenable sur la Terre, de deux toilettes, mais pas de douche. La Station offre à ses occupants un volume habitable de 388 mètres cubes, l’équivalent d’un appartement de 150 mètres carrés, mais constitué uniquement de corridors !

Un laboratoire unique

Depuis 20 ans, l’environnement unique de la SSI a permis à des scientifiques de 109 pays de réaliser plus de 2700 expériences. On y étudie les effets de la microgravité dans des domaines aussi variés que la croissance des plantes ou les propriétés des matériaux. Plus de 35 expériences ont été coordonnées par l’ASC, avec une emphase particulière sur les sciences de la vie.

Une expérience unique

Suivez David St-Jacques et ses collègues lors de leur séjour dans la Station spatiale internationale grâce au nouveau film « Voyageurs stellaires : La vie en orbite ». Une expérience ultra haute définition présentée au Planétarium Rio Tinto Alcan en 2021.

Astronautes de l’Agence spatiale canadienne ayant séjourné dans la SSI

  • Julie Payette (STS-96, STS-127)
  • Marc Garneau (STS-97)
  • Chris Hadfield (STS-100, Expédition 34/35)
  • Steve MacLean (STS-115)
  • Dafydd Williams (STS-118)
  • Robert Thirsk (Expédition 20/21)
  • David Saint-Jacques (Expédition 58/59)

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous