Blogue

Aménager un jardin pour les papillons monarques

Monarques sur liatris
  • Monarques sur liatris
  • Chenille sur asclépiade
Aménager un jardin pour les papillons monarques

Le monarque, quel papillon remarquable! Magnifique à toutes les étapes de sa vie, il impressionne surtout à cause de sa longue migration. Que diriez-vous d’accueillir chez vous le roi des papillons? Avoir la chance de l’observer de près lorsqu’il se pose pour butiner représente un moment de bonheur unique.

Quelques petits aménagements, et votre cour ou votre balcon pourraient devenir une oasis pour les monarques. Un lieu calme, ensoleillé, avec surtout la présence d’asclépiades, sa plante-hôte, et le tour est joué!

Le calme sous le soleil

Les papillons aiment déployer leurs ailes au soleil pour se réchauffer. Étant très légers, ils ne pourraient le faire en toute tranquillité sous de forts vents. Choisissez donc un endroit profitant d’une longue exposition au soleil (minimum six heures par jour) et d’un abri adéquat contre le vent, comme celui que procurent des plantes de grande taille ou un treillis.

Une cour avant ou arrière et un balcon ensoleillé sont des endroits parfaits pour accueillir les papillons!

Leurs plantes préférées 

Intégrez une variété de plantes à fleurs, idéalement indigènes. Celles-ci sont adaptées au climat de nos régions, résistent mieux à la défoliation et, surtout, les papillons les préfèrent! Ils les reconnaissent plus rapidement et apprécient leur nectar.

Mais un jardin pour monarques ne saurait être complet sans asclépiade, seule plante dont se nourrissent les chenilles, et une des plus belles plantes indigènes du Québec!

Au Québec, on compte quatre espèces d’asclépiades indigènes, les plus communes étant : l’asclépiade commune (Asclepias syriaca) et l’asclépiade incarnate (Asclepias incarnata).

L’entretien du jardin

Puisque le but de ce jardin est de nourrir papillons et chenilles, alors, aucune place pour les pesticides!

Les plantes indigènes demandent peu d’entretien. Il suffit de les arroser au besoin pour traverser les périodes de sécheresse et d’éliminer les herbes qui entrent en compétition avec elles, le temps qu’elles s’implantent bien.  Ce sont des plantes très résistantes, qui attirent aussi les insectes prédateurs qui contrôlent naturellement les populations d’espèces nuisibles.

Rapprochez-vous de la nature, dans votre jardin!

Ce jardin vous permettra de vous rapprocher de la nature, tout en favorisant la reproduction et la survie des monarques.

Explorez-le tous les jours et découvrez la vie extraordinaire qui s’y installe. Et puis, surveillez la visite du roi des papillons qui viendra assurément y butiner. Une femelle y déposera précieusement ses œufs sur une asclépiade et une nouvelle génération verra le jour sous vos yeux. 

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de Nicole Jacques
Nicole Jacques

J'ai eu plusieurs oeufs sur mes 2 plants d'asclépiade. Mais se peut-il que des insectes ou des oiseaux se régalent de ces oeufs? en 24h, les oeufs avaient disparu...

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Nous avons transmis votre demande à nos experts et voici leur réponse :
"Pour les œufs en particulier, les fourmis sont connues comme cause de mortalité. Par exemple, il a été montré que les œufs déposés sur des asclépiades, sur lesquelles se trouvent des pucerons avec les fourmis qui les entretiennent, disparaissent rapidement (Prysby 2004). Les fourmis ne se nourrissent pas nécessairement des œufs; peut-être s'en débarrassent-elles en faisant le «ménage» du garde-manger des pucerons, pour éviter que les chenilles de monarque n'entrent en compétition avec ces derniers. ".

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.

L'équipe du blogue.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous