Blogue

De l'art à l'action : Soyez l'artiste de votre propre impact écoresponsable

Étude sur le zéro déchet, rapport Équiterre
Credit: Caroline Perron
Étude sur le zéro déchet, rapport Équiterre
  • Étude sur le zéro déchet, rapport Équiterre
  • Arbre fait de rejets de plastiques, Studio Ascètes
  • Techno-poème Paroles Fauves de Virginie Francoeur
De l'art à l'action : Soyez l'artiste de votre propre impact écoresponsable

Unir art et science en faveur du zéro déchet

À l'initiative de Virginie Francoeur, dans le but de sensibiliser un large public, nous nous sommes inspirés de la démarche décrite dans son livre Sciences et arts pour intégrer un volet artistique à nos recherches. Nous avons choisi de réunir dans une exposition à la fois la science et l’art en vue d’accroître les connaissances du public envers le zéro déchet et de créer des interactions originales. C’est ainsi que nous avons mobilisé dix artistes et collectifs de disciplines variées. Leurs défis : transformer les données de l’étude sur le zéro déchet en œuvre d’art.

De façon inédite, chaque artiste a disposé d’une autonomie totale pour interpréter le thème du zéro déchet selon sa pratique artistique, tout en étant responsable du choix éthique de ses matériaux, en majorité récupérés. On croise dans cette exposition des œuvres hétéroclites : bande dessinée, poésie, sculpture, peinture, photographie, vidéo et théâtre.

Les matières résiduelles inspirent de multiples créations. Par exemple, les plastiques irrécupérables prennent vie en consolidant un immense arbre urbain sculptural. Un peu plus loin, des matériaux provenant de l’industrie minière s’intègrent à un musée à ciel ouvert, et des touches de claviers récupérées se transforment en poèmes. Ces œuvres d’une grande force et d’une beauté renouvelée nous inspirent, et nous incitent à réfléchir et à agir.

Mesurer l’impact de l’exposition sur la modification des comportements écoresponsables

L’objectif principal de notre projet de recherche est d’explorer, de manière novatrice, l’utilisation de l’art comme vecteur de changements écologiques. La richesse de l’art repose sur la capacité à éprouver des sensations inédites, à transcender les frontières et à imaginer un monde nouveau, contribuant ainsi à développer une sensibilité accrue envers les enjeux environnementaux et une incitation à l’action. Notre exposition, conçue dans cette optique, fait l’hypothèse que la sensibilisation par l’art permet la démocratisation de résultats de recherche et opère des changements de comportements écologiques. Ainsi nous anticipons un engagement écoresponsable à la suite de la visite. Si notre hypothèse est confirmée, la co-construction des connaissances (entre scientifiques, artistes et citoyennes et citoyens) deviendrait un outil pour transformer, de façon durable, notre manière de produire, de consommer et de jeter.

Pour ce faire, chaque personne qui visite l’exposition Zér0 est appelée à révéler certaines habitudes et croyances environnementales pour accélérer la transition écologique en répondant à un sondage. Cette démarche proactive vise à mesurer l’engagement des visiteuses et des visiteurs et à les faire réfléchir sur les impacts des gestes qu’ils et elles peuvent poser.

Une application numérique permet au public de visualiser les réponses au sondage en temps réel et de les comparer avec leur groupe cible. La littérature sur les normes sociales décrit comment une personne tend à se comporter de façon similaire aux groupes auxquels elle s’associe. De plus, des études empiriques montrent que pour sensibiliser et mobiliser les citoyennes et citoyens, il faut avoir recours à une action directe et les impliquer dans une démarche scientifique.

Nous espérons que cette visualisation des données en temps réel permettra aux visiteuses et visiteurs de se positionner instantanément par rapport aux autres pour accélérer leur engagement dans le zéro déchet. Nous prévoyons également faire un suivi avec les répondants et répondantes au sondage trois à six mois après leur expérience à la Biosphère pour mesurer leurs changements de comportements.

Vous souhaitez faire dès maintenant une différence pour la conservation de notre planète et adopter des comportements écoresponsables? Voici quelques astuces pour tendre vers le zéro déchet :

  • acheter des aliments en vrac
  • composter
  • utiliser des contenants réutilisables
  • éviter les contenants en portion individuelle
  • réutiliser les pots du commerce (confiture, etc.)
  • éviter les pellicules de plastique alimentaire ou les sacs refermables à usage unique
  • traîner et réutiliser une gourde
  • s’informer de la provenance des produits alimentaires
  • consommer local

D’autres exemples de comportements écoresponsables : éteindre les lumières lorsqu’une pièce est inoccupée ou en présence de luminosité suffisante, imprimer recto verso ou privilégier une version numérique, entretenir ses appareils électroniques pour prolonger leur durée de vie, privilégier des alternatives à l’auto comme le transport en commun, la marche et le vélo, participer aux formations, séminaires, conférences pour contribuer à réduire son empreinte écologique.

Vous souhaitez en apprendre plus sur le zéro déchet?
Voici quelques références :

Le zéro déchet, c’est réduire le gaspillage de ressources et la quantité de déchets pour éviter le rejet des toxicités dans le sol, l’eau ou l’air.

Inscrivez-vous aux communications Espace pour la vie pour recevoir notre infolettre mensuelle, de l'information pertinente sur les évènements de nos cinq musées, ainsi que des conseils provenant directement de nos experts.
Abonnez-vous à l'infolettre Espace pour la vie

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous