Blogue

L’interprétation des jardins extérieurs fait peau neuve

Jardin alpin - Les montagnes australes - Les Alpes du sud (Nouvelle-Zélande)
Credit: Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)
Jardin Alpin
  • Jardin Alpin
  • Nouveau panneau d'interprétation pour le Jardin de chine
L’interprétation des jardins extérieurs fait peau neuve

Depuis le printemps 2014, une des équipes du Jardin botanique de Montréal s’affaire à un grand projet : renouveler les panneaux d’interprétation des jardins extérieurs. Il était temps… Plusieurs générations de panneaux ornaient dignement le Jardin, mais un travail d’uniformisation et d’actualisation s’imposait. Un projet ambitieux réparti sur trois ans et soutenu par les Amis du Jardin botanique de Montréal est donc né. Il permettra de doter nos jardins thématiques – plus de vingt – de panneaux au design et aux contenus renouvelés. Premiers jardins en liste : le Jardin de Chine, le Jardin japonais, le Jardin alpin, les Jardins d’accueil et la Roseraie.

Dans les coulisses des jardins...

Mais comment s’y prend-on pour interpréter un jardin? Tout d’abord, les préposés aux renseignements horticoles mettent leur expertise à l’œuvre pour faire l’état des lieux dans chaque jardin, prendre note des besoins et faire la recherche nécessaire. En grande équipe avec la Division horticulture, nous nous entendons ensuite sur les orientations : quels secrets chaque collection recèle-t-elle? Quels sont les intérêts de nos visiteurs? Comment communiquer les informations de la manière la plus habile possible, en satisfaisant profanes et experts? Viennent ensuite les étapes de validation des contenus, rédaction, illustration, design graphique, impression, et finalement, l’installation qui sera faite ce printemps. Et voilà, un an plus tard, le tour est joué!

Cinq jardins revisités

Les panneaux du Jardin de Chine permettent de mieux comprendre les éléments clés d’un jardin de mandarin et mettent en lumière certains détails comme l’ornementation des toits ou les symboles ornant la Cour d’entrée. Ceux du Jardin japonais, sobres et épurés, informent sur l’esthétique unique du lieu et sur la culture dont il est l’expression. Au Jardin alpin, on explore la question des adaptations : quelles stratégies les plantes de montagne mettent-elles en œuvre pour survivre en milieu hostile? Les Jardins d’accueil se dotent de panneaux d’interprétation pour la première fois. Quant à la Roseraie, on y interprète les grands groupes de rosiers du monde. D’ici 2017, jardin après jardin, nous espérons avoir couvert l’ensemble des jardins qui auront fait, sous cet angle, peau neuve.

Un savoir à transmettre

Cette démarche d’interprétation n’est pas anodine. Outre le travail d’équipe colossal qu’ils induisent, ces panneaux constituent le socle de la transmission des savoirs au Jardin. Cette démarche s’additionne au travail d’interprétation de l’Arboretum, achevé en 2013, à la passion des animateurs sur le terrain et à tous les événements qui font vivre le Jardin et en renouvellent l’expérience. La médiation est au cœur de notre mission : faire découvrir le monde des plantes en plein cœur de Montréal, révéler sa beauté et mieux le protéger.

Découvrez des conseils d’horticulture, de jardinage, et de botanique
Abonnez-vous à l'infolettre Mon jardin

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous