Blogue

L’observatoire astronomique du Mont-Mégantic fête ses 40 ans

Observatoire astronomique du Mont-Mégantic
Credit: Sébastien Giguère - Astrolab du Parc national du Mont-Mégantic
Observatoire astronomique du Mont-Mégantic
L’observatoire astronomique du Mont-Mégantic fête ses 40 ans

Le 27 avril 1978 est une date importante pour l’astronomie au Québec. Cette soirée-là, par une température de -11 °C, des astronomes québécois utilisent pour la première fois le télescope de l’Observatoire du Mont-Mégantic, ce qu’on appelle la première lumière. Débute alors une belle aventure qui se poursuit encore aujourd’hui.

Naissance de l’astronomie professionnelle au Québec

Le projet d’un observatoire astronomique majeur au Québec s’amorce au début des années 1970. À cette époque, l’astronomie professionnelle en est à ses balbutiements dans la province. Un petit groupe d’astronomes de l’Université de Montréal s’associe avec des physiciens de l’Université Laval pour convaincre les gouvernements provincial et fédéral de financer la construction d’un télescope d’envergure. Après de longues discussions, le projet est accepté en 1976.

Le choix du site est guidé par les critères suivants : un endroit situé au Québec, dans une région assez facile d’accès, loin de la lumière des villes et dont la noirceur du ciel semble assurée pour plusieurs années. C’est sur le mont Mégantic, une montagne des Cantons de l’Est qui culmine à 1111 m d’altitude et est située à 200 km de Montréal et Québec, que les astronomes jettent leur dévolu.

La construction de l’Observatoire

La construction débute en août 1977 pour s’achever en avril de l’année suivante. Bien que les travaux d’observation s’amorcent le 6 mai 1978, l’Observatoire n’est inauguré que le 16 septembre suivant.

Le télescope de l’Observatoire du Mont-Mégantic est le 4e plus grand télescope au Canada et le plus grand dans l’est de l’Amérique du Nord. Il s’agit d’un télescope optique de type Ritchey-Chrétien, dont le miroir primaire a un diamètre de 1,6 m. Il a été construit par la compagnie Perkin-Elmer Corp, la même qui a fabriqué le télescope spatial Hubble. Le miroir primaire a une masse d’une tonne, alors que la masse totale du télescope est de 4 tonnes. Il est surmonté d’une coupole de 9 m de diamètre.

L’Observatoire est la propriété de l’Université de Montréal et il est administré conjointement par cette dernière et l’Université Laval.

Mission de l’observatoire

La mission de l’Observatoire du Mont-Mégantic est de former des astronomes, de promouvoir l’enseignement universitaire en astronomie, de fournir des équipements de qualité aux astronomes et de favoriser l’épanouissement de l’astronomie au Québec.

Au cours de ses 40 ans d’existence, l’Observatoire du Mont-Mégantic a formé de nombreux astronomes québécois, dont l’humble rédacteur de ce texte. Je me remémore d’ailleurs avec beaucoup de plaisir et d’émotion les nombreuses nuits que j’y ai passées. Aujourd’hui, l’Observatoire n’est pas seulement un instrument d’observation, il est un symbole de réussite ancré dans la culture des astronomes tant professionnels qu’amateurs. Je lève mon verre et souhaite longue vie à l’Observatoire.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
4 Commentaire(s)
Portrait de Anne-Marie Desjardins
Anne-Marie Desj...

J’ai une fascination pour les sciences, surtout ce qui touche l’espace. Y-a-t’il des soirées grand publique ou ont peut observer les étoiles et le ciel au mont Megantic a l’observatoire.

Portrait de Bruno Social
Bruno Social

Est-ce que vous savez si des meteorites sont en approche? J'ai tjs eu peur de mourir frapper par un... Est-ce qu'il y a une app pour nous alerter en cas de chute de météorite...? Merci!

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Nous avons transmis votre commentaire à M. Grandchamps, auteur de ce blogue et voici sa réponse :

"Je vous rassure tout de suite, il n’y a aucun témoignage attestant qu’une personne a été frappée directement par une météorite. Même les légendes concernant la chute sur des animaux sont aujourd’hui contestées et font maintenant partie du folklore.

Il y a des poussières qui frappent les hautes couches de l’atmosphère, mais ces objets se désintègrent avant d’atteindre le sol. On estime qu’il y aurait environ une dizaine de météorites qui tomberait sur Terre chaque année. La plupart étant de taille modeste sans danger pour les humains. De plus, je vous rappelle que le 2/3 de la surface de la planète est recouvert d’eau, ou personne ne vit. Par ailleurs, les zones habitées sont peu nombreuses. Ce qui diminue les risques pour les êtres humains.

Enfin, depuis plus de 20 ans, des astronomes scrutent le ciel pour répertorier les astéroïdes potentiellement dangereux. Le but étant de définir leur trajectoire et prévoir s’il y aurait un danger de collision. Actuellement, aucune collision dangereuse n’est prévue pour les 100 prochaines années. Tenant compte de tout cela, aucune application n’a été développée pour alerter en cas de collision. Mais les astronomes restent à l’affût et les observations se poursuivent."

Nous espérons que es éléments répondent à votre question et vous rassurent :)

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.

Au plaisir,

L'équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous