Blogue

La gestion des populations animales et les programmes d’élevage conservatoire

Grenouille dorée du Panama (Atelopus zeteki)
Credit: Gheylen Daghfous
Grenouille dorée du Panama (Atelopus zeteki)
  • Grenouille dorée du Panama (Atelopus zeteki)
  • Grenouille dorée du Panama (Atelopus zeteki)
  • Grenouille dorée du Panama (Atelopus zeteki)
La gestion des populations animales et les programmes d’élevage conservatoire

Les programmes d’élevage conservatoire, également connus sous le nom de programmes de survie des espèces (SSP) ou programmes d’élevage des espèces en danger (EEP), sont des initiatives menées par les regroupements d’institutions zoologiques à travers le monde (dont l’Association des zoos et aquariums (AZA) et l’European Association of Zoos and Aquaria (EAZA)). Ces associations accréditent les institutions zoologiques qui démontrent les plus hauts standards en termes de soins animaliers, de gestion des populations animales, de programmes éducatifs, de recherche, de conservation. Les associations coordonnent aussi les programmes d’élevage conservatoires. Ces programmes visent à maintenir des populations démographiquement viables, génétiquement saines et diversifiées de certaines espèces d’animaux gardés en captivité, en particulier celles qui sont menacées d’extinction.

Ces populations sont souvent réduites à quelques dizaines ou centaines d’individus. La gestion de la démographie et de la génétique de ces populations, basée sur des données scientifiques, permet de maintenir une certaine diversité génétique ou de freiner la perte d’individus. Ceci est un point critique, car  la diversité génétique des populations confère une capacité d'adaptation aux changements de leur environnement et assure la survie à long terme de l’espèce. De nombreux programmes SSP participent à des efforts de réintroduction, où les animaux élevés en captivité sont relâchés dans la nature. Enfin, ces programmes permettent également de sensibiliser nos visiteurs sur les menaces auxquelles ces espèces sont confrontées dans la nature, comme la perte d’habitat ou les changements climatiques.

Gestion des populations animales

La gestion des populations animales, qui fait partie de programmes d’élevage conservatoire (SSP), est complexe et nécessite une planification minutieuse et une coordination internationale. Les institutions zoologiques, aquariums et centres de conservation participants communiquent au moins une fois par année des informations détaillées (âge, sexe, pedigree, état de santé, statut reproducteur, etc.) sur les animaux qu’ils hébergent. Grâce à ces informations, les biologistes des populations peuvent prendre des décisions éclairées sur l’élevage, le transfert, la reproduction et le soin des animaux. Il peut s’agir, par exemple, de transférer des animaux entre institutions afin d’avoir les meilleurs appariements pour maintenir la diversité génétique. Tout cela nécessite une logistique complexe et une coopération étroite entre les institutions participantes.

Au Biodôme

Le Biodôme participe aux programmes SSP, étant accréditée par l’Association des zoos et aquariums (AZA). Le lynx du Canada, la grenouille dorée du Panama et une vingtaine d'autres espèces font partie d’un de ces programmes d’élevage conservatoire. Ainsi, le Biodôme a récemment reçu plusieurs grenouilles dorées du Panama (Atelopus zeteki), une espèce en danger critique d’extinction et probablement déjà éteinte dans la nature, en provenance de l’Aquarium de Vancouver afin de les reproduire avec certains individus du Biodôme. Après quelques semaines d’acclimatation à leur nouvel environnement et avec les bons soins des techniciens en soins animaliers, les petites grenouilles vancouvéroises ont été mises en relation avec leurs conspécifiques montréalaises. Quelques pontes plus tard, ce sont plusieurs petits têtards qui ont émergé de leurs œufs et qui sont venus agrandir la population d’Atelopus zeteki hébergée au Biodôme.

Vous souhaitez vous impliquer?
Abonnez-vous à l'infolettre À nous d'agir

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de slope
slope

En effet, elles slope permettent de maintenir des populations démographiquement viables, génétiquement saines et diversifiées d'animaux gardés en captivité.

Portrait de slope
slope

En effet, elles slope permettent de maintenir des populations démographiquement viables, génétiquement saines et diversifiées d'animaux gardés en captivité.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous