Blogue

La Lune « éclipse » l’étoile géante Aldébaran!

La Lune occultera la brillante étoile géante Aldébaran, dans le Taureau, le soir du 19 janvier. Vue depuis Montréal, l’occultation débutera vers 21 h 27 et se terminera vers 22 h 43. La flèche jaune indique la trajectoire apparente de la lune.
Credit: Espace pour la vie (Louie Bernstein / Starry Night Pro)
La Lune occultera la brillante étoile géante Aldébaran le soir du 19 janvier.
La Lune « éclipse » l’étoile géante Aldébaran!

Une série de 49 occultations de l’étoile Aldébaran a débuté l’année dernière. À chaque mois lunaire, de 2015 à 2018, la Lune passera devant l’amas des Hyades, dans la constellation du Taureau, occultant plusieurs étoiles au passage. À chaque occasion ou presque, la brillante Aldébaran fera partie des étoiles masquées par la Lune.

Quelques notions de fond

Aldébaran, qui représente l’œil injecté de sang du féroce Taureau céleste, est une géante orange de magnitude +0,8, facile à repérer à l’œil nu même depuis la ville. Bien qu’Aldébaran semble faire partie de l’amas des Hyades, elle se trouve en fait à 65 années-lumière de nous, environ à mi-chemin entre la Terre et ce groupe d’étoiles bleutées en forme de « V ».

Aldébaran est également l’étoile la plus brillante qui puisse être occultée par la Lune, suffisamment brillante en fait pour qu’on la distingue à l’œil nu près de la Lune. Puisque la Lune orbite la Terre à la vitesse d’environ un kilomètre par seconde, elle se déplace approximativement de son propre diamètre à chaque heure, d’ouest en est par rapport aux étoiles d’arrière plan. Et comme les principales étoiles du Taureau, notamment Aldébaran et les Hyades, se trouvent prés de l’écliptique, elles se trouvent directement dans la trajectoire apparente de la Lune… ce qui signifie que, lorsque l’alignement est parfait, la Lune peut les éclipser. Ces alignements se répètent selon un cycle qui revient à tous les 18,6 années : la dernière série d’occultations d’Aldébaran s’est produite entre 1996 et 2000; la prochaine aura lieu de 2033 à 2037!

Comment observer l’occultation

La première occultation de 2016 aura lieu le soir du 19 janvier : vue de Montréal, Aldébaran disparaîtra derrière la Lune gibbeuse croissante vers 21 h 27 et réapparaîtra de l’autre côté vers 22 h 43. Mais attention! Le moment exact du phénomène dépend des coordonnées précises du lieu d’observation, et peut varier de plusieurs minutes sur quelques centaines de kilomètres : il faut donc s’installer à l’avance et ne pas attendre au dernier moment. Vous n’aurez besoin que d’un ciel bien dégagé et de vos yeux, bien qu’une paire de jumelles ou un petit télescope vous permettra d’apprécier le contraste de couleur entre l’étoile orangée et le bord sombre de la Lune gibbeuse.

Trois autres occultations d’Aldébaran seront visibles du Québec en 2016 : une sera en cours à la tombée du jour le 10 avril; une autre se déroulera tôt en soirée le 19 octobre; et la dernière aura lieu dans la nuit du 12 au 13 décembre.

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous