Langues

Blogue

La pêche fantôme, une tragédie invisible

Le cachalot Tryphon échoué à l'île de Saint-Barnabé, juin 2009.
Credit: Le cachalot Tryphon échoué à l'île de Saint-Barnabé, juin 2009, © Lise Gagnon
Le cachalot Tryphon échoué à l'île de Saint-Barnabé, juin 2009
  • Le cachalot Tryphon échoué à l'île de Saint-Barnabé, juin 2009
  • Tortue marine empêtrée dans un filet fantôme, © Lovecz, NOAA
La pêche fantôme, une tragédie invisible

Sept-Îles, le 9 juin 2009, le cachalot Tryphon se prend dans des cordages de casiers à crabes. ll ne peut survivre à son étrave et meurt 3 semaines plus tard. Il y a dans le monde environ 300 000 cétacés qui perdent la vie de cette façon. Le nombre de ces incidents justifie amplement qu’on s’en préoccupe, mais il y a une autre tragédie qui se joue sous l’onde et qui dilapide inutilement les ressources marines. Des tonnes de poissons sont capturées par des filets perdus ou abandonnés. C’est la pêche fantôme.

La pêche fantôme : comment pêcher sans pêcheur?

Les engins de pêche perdus ou abandonnés continuent à pêcher du poisson… par eux-mêmes, prélevant dans les ressources halieutiques déjà restreintes par des décennies de pêches intensives et ce en pure perte. C’est la pêche fantôme. L’impact sur l’environnement est bien réel et la chaîne alimentaire (hommes inclus) s’en trouve affaiblie. On a estimé à 2 % le taux de filets maillants perdus dans l’Atlantique canadien (8 000 filets par an). Le United States National Marine Fisheries Service a quant à lui estimé que 1 000 Km de filet étaient perdus chaque année dans le nord de l’océan Pacifique.  

Les filets maillants, des filets qui noient

Ce sont les filets maillants qui sont les plus dévastateurs. Ces filets sont conçus avec une dimension de maille bien précise. Les poissons qui ont la taille visée, peuvent passer dans les mailles, mais restent coincés au niveau des branchies. Les branchies sont écrasées par les filins du filet et les poissons se noient. Ces filets n'ont donc pas besoin d'être tirés pour pêcher (contrairement au chalut ou à la seine). Une fois perdu ce type de filet peut continuer à pêcher pendant de très nombreuses années.

Impact sur les espèces menacées

De nombreuses autres espèces sont aussi victimes des filets fantômes (oiseaux, tortues, phoques, dauphins, baleines…). Parmi elles, plusieurs espèces sont menacées. Contrairement aux prises accidentelles, ces espèces sont victimes d’engins de pêche sans propriétaire et ces tragédies passent donc facilement inaperçues.   Il faut voir la fin tragique du cachalot Tryphon comme un symbole, le symbole de la puissance, mais aussi de la fragilité de la vie de nos océans.

Le jour de la Terre au Biodôme

Lors de la fin de semaine du jour de la Terre (les 21 et 22 avril), l’équipe du Biodôme présentera les menaces que représentent la pêche fantôme et les autres déchets qui s’accumulent dans le golfe du Saint-Laurent et dans les océans du Monde.   Pour en savoir plus sur la fin tragique de Tryphon, le cachalot qui fréquentait l'estuaire du Saint-Laurent depuis 1991. Rapport sur les engins de pêche abandonnés, perdus ou rejetés(FAO- Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l 'agriculture, 2009).

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de Julie Bourbonnais
Julie Bourbonnais

Merci pour cet article percutant....

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous