Blogue

Le jour où le Concorde a chassé une éclipse solaire

Logo de l’expédition d’observation de l’éclipse de juin 1973.
Credit: Observatoire de Paris
Logo de l’expédition d’observation de l’éclipse de juin 1973.
  • Logo de l’expédition d’observation de l’éclipse de juin 1973.
  • Trajectoire suivie par le Concorde pour observer l’éclipse.
  • Décollage du Concorde depuis Las Palmas aux Canaries, pour observer l’éclipse 30 juin 1973.
  • Photographie de l‘éclipse observée depuis Moussoro au Tchad par J. Fagot et S Koutchmy
  • Quelques participants de l’expédition de 1973 photographiés lors de l’inauguration d’une exposition du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget à Paris en 2013.  On reconnait, au premier rang : Michel Rétif, André Turcat et Pierre Léna.  Au second rang :
Le jour où le Concorde a chassé une éclipse solaire

Une éclipse totale de Soleil ne dure que quelques minutes. Imaginez maintenant pouvoir assister à une éclipse pendant 74 minutes! C’est ce qu’ont vécu les membres d’un équipage spécial à bord d’un prototype du Concorde en 1973.

Comment se déroule une éclipse de Soleil?

Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune passe devant le Soleil en le cachant momentanément. Si la Lune cache complètement le disque solaire, l’éclipse est alors totale. Les jeux de la mécanique céleste font en sorte que la totalité d’une éclipse solaire ne peut durer plus de 7 min 40 s.

Le 30 juin 1973, une éclipse totale de Soleil s’est produite au-dessus du continent africain. La phase de totalité a été particulièrement longue : l’astre solaire a été caché pendant 7 min et 4 s. Une aussi longue éclipse totale de Soleil ne se reproduira qu’en 2150.

Utiliser le Concorde pour observer l’éclipse

Le Concorde, développé par la France et l’Angleterre, est le seul avion commercial à avoir voyagé au-delà de la vitesse du son avant son retrait définitif en 2003. Les vols d’essai du Concorde se sont déroulés de 1969 jusqu’en 1975.

À cette époque, un jeune astronome français, Pierre Léna, a eu une idée un peu folle : suivre l’ombre de la Lune avec le prototype de l’avion supersonique Concorde qui était en phase d’essai. Il faut savoir que le cône d’ombre de la Lune projeté sur Terre se déplace à une vitesse d’au moins 2 162 km/h. Le Concorde, quant à lui, pouvait voler à 2 500 km/h. Léna espérait donc observer l’éclipse pendant plus de 70 minutes, soit 10 fois plus longtemps qu’une personne au sol.

En mai 1972, Léna a convaincu André Turcat, pilote principal attitré aux essais du Concorde, de la faisabilité du projet. Les autorisations ont été données en février 1973.

Aménager le Concorde pour les expériences scientifiques

Cinq expériences scientifiques devaient être réalisées pendant le vol où huit astronomes, dont Pierre Léna, prenaient place. Pour ce faire, il a fallu percer quatre trous dans le toit de l’avion pour permettre aux appareils d’enregistrer l’éclipse. Léna a observé la couronne solaire (une région de gaz diffus entourant le Soleil visible seulement pendant les éclipses) en lumière infrarouge, un domaine de l’astronomie en pleine expansion à cette époque.

Le Concorde a suivi une trajectoire en ligne droite dans le cône d’ombre de la Lune qui a survolé le Sahara, la Mauritanie, le Mali, le Nigéria et le Tchad. La Mauritanie a d’abord refusé le survol de son territoire, car son espace aérien était fermé toute la journée de l’éclipse. De nombreux astronomes amateurs étaient sur place pour croquer le phénomène céleste. Finalement, les autorités mauritaniennes ont autorisé le Concorde à voler pendant l’éclipse solaire.

Un vol historique

Le départ a eu lieu à l’aéroport de Las Palmas, aux îles Canaries, à 10 h 08 min le 30 juin 1973. À 10 h 53 min et 14 s, à une vitesse de 2 519 km/h et une altitude de 17 000 mètres, Concorde 001 est entré dans l’ombre de la Lune. André Turcat et son équipage ont fait preuve d’une très grande habileté de pilotage en effectuant le rendez-vous exactement à la seconde et au mille nautique près.

L’avion a été d’une parfaite stabilité pendant le vol, permettant aux astronomes de réaliser toutes les expériences sans incident. L’altitude atteinte par le Concorde a, entre autres, permis d’observer le voisinage du Soleil en lumière infrarouge.

Concorde 001 est sortie de l’ombre de la Lune à 12 h 7 min 13 s, restant pendant 74 minutes dans l’obscurité de l’éclipse solaire. Ce record de longévité de totalité d’une éclipse solaire est encore à ce jour inégalé.

L’avion s’est posé à Fort-Lamy (aujourd’hui N’Djaména) au Tchad à 12 h 56 min.

Retour mouvementé

Les membres d’équipage ont eu la surprise de voir de nombreux soldats et chars d’assaut dans les rues de la ville après le vol. Ils apprendront plus tard qu’un coup d’État tenté pendant l’éclipse avait échoué.

Comme le reconnaîtra plus tard modestement Pierre Léna, les résultats des expériences exécutés pendant ce vol historique ont été utiles sans avoir toutefois révolutionné nos connaissances scientifiques.

Il n’en demeure pas moins que ce vol de Concorde a permis d’observer la plus longue éclipse totale de Soleil de l’histoire.

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
3 Commentaire(s)
Portrait de ownonto
ownonto

Notre mission d’accompagner l’humain pour mieux vivre la nature s’inscrit dans l’effort collectif de préserver la nature. capybara clicker

Portrait de marryline
marryline

Candy Lover Tees présente une charmante gamme de sweat-shirts, alliant confort et style. Explorez notre collection et profitez de la douceur de la mode avec chaque tenue douillette.cotton candy t shirt full sleeve

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous